Story | 24 May, 2021

Journée mondiale de la biodiversité : le projet BIODEV2030 pour intégrer la biodiversité au développement

Dakar, Sénégal, 22 mai 2021 (UICN-PACO) – Le thème de la journée de la biodiversité cette année est "Nous faisons partie de la solution". Il s'inscrit dans la continuité de l'élan généré l'année dernière par le thème "Nos solutions sont dans la nature", qui a rappelé à quel point la biodiversité représente la réponse à plusieurs défis du développement durable.

content hero image

Photo: IUCN

La tendance à la diminution du nombre d’espèces, au déclin de leurs populations ainsi qu’à la dégration des écosystèmes se poursuit en 2021. Un million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction. La santé des écosystèmes dont nous dépendons et dont dépendent toutes les autres espèces se dégrade aujourd’hui à une vitesse sans précédent. Cette situation affablit les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, la santé et la qualité de vie des populations notamment en Afrique, et entraine en outre des risques économiques et financiers.

 

Malgré leur augmentation, les actions mises en œuvre pour la conservation et la gestion plus durables des ressources naturelles restent insuffisantes pour enrayer les causes directes et indirectes de la dégradation de la nature. Il est aujourd’hui urgent d’inverser le déclin de la biodiversité et de préserver les écosystèmes si nous voulons atteindre les objectifs de développement durable d’ici 2050.

BIODEV2030 est une initiative financée par l'Agence Française de Développement (AFD), coordonnée par Expertise France et mise en œuvre dans 16 pays pilotes[1] aux contextes socio-économiques, environnementaux et géographiques multiples. L’UICN[2] et le WWF assurent chacun la mise en œuvre dans 8 pays. Le projet soutient les pays dans l’adoption et la pérennisation d’engagements sectoriels visant à enrayer le déclin de la biodiversité et ses conséquences sur la prochaine décennie. Selon Mme Pauline Teillac-Deschamps, Coordinatrice BIODEV2030, "Toute la démarche vise à favoriser l’intégration de la biodiversité aux stratégies de développement, donc le "mainstreaming" de la biodiversité. Il s’agit aussi de faire le lien avec d’autres grands sujets comme le climat ou encore les objectifs de développement durable. N’oublions pas que la réalisation de 14 des 17 ODD dépend directement de la protection de la biodiversité !"

En Afrique centrale et de l’Ouest, BIODEV2030 a été lancé par l’UICN au Burkina Faso et au Sénégal en 2020, juste avant la crise de la Covid 19. Mme Florence CURET, Senior Project Officer – Engagement of non-State actors, Economic Knowledge Unit à l’UICN confirme que "Les activités ont été un peu freinées au premier semestre 2020 par cette pandémie, mais le processus de dialogue des acteurs est désormais bien lancé dans ces deux pays. Leur expérience est donc particulièrement riche d'enseignements pour les autres pays, notamment le Bénin et la Guinée qui viennent tout juste de lancer le projet".

En rappel, la mission de l’UICN est d’influencer, encourager et assister les sociétés du monde entier à conserver l’intégrité et la diversité de la nature et à assurer que toute utilisation des ressources naturelles est équitable et écologiquement durable.

Dans ce contexte, M. Aliou FAYE, Directeur régional de l’UICN pour l’Afrique Centrale et Occidentale soutient qu’il "veillera au bon déroulement de BIODEV2030 dans la région, en vue de contribuer à la mise en place d’une société qui utilise de façon durable les ressources naturelles, tout en partageant leurs bénéfices équitablement".  

Note aux rédacteurs

Pour plus d’informations ou un entretien, nous vous invitons à contacter :

Félicité MANGANG, Chargée de communication et des relations avec les Membres, UICN-PACO

felicite.mangang@iucn.org  

Florence CURET, Senior Project Officer, Engagement of non-State actors, Economic Knowledge Unit

Florence.Curet@iucn.org

Au sujet de l’UICN

L’UICN est une union de Membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie.

Créée en 1948, l’UICN s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle compte avec l’expérience, les ressources et le poids de ses plus de 1400 organisations Membres et les compétences de ses plus de 18 000 experts. Elle est l’un des principaux fournisseurs de données, d’évaluations et d’analyses sur la conservation. Sa taille lui permet de jouer le rôle d’incubateur et de référentiel fiable de bonnes pratiques, d’outils et de normes internationales.

L’UICN offre un espace neutre où diverses parties prenantes – gouvernements, ONG, scientifiques, entreprises, communautés locales, groupes de populations autochtones, organisations caritatives et autres – peuvent travailler ensemble pour élaborer et mettre en œuvre des solutions pour lutter contre les défis environnementaux et obtenir un développement durable.

Travaillant de concert avec de nombreux partenaires et soutiens, l’UICN met en œuvre un portefeuille vaste et divers de projets liés à la conservation dans le monde. Associant les connaissances scientifiques les plus pointues et le savoir traditionnel des communautés locales, ces projets visent à mettre un terme à la disparition des habitats, à restaurer les écosystèmes et à améliorer le bien-être des populations.

http://www.uicn.org/fr

https://twitter.com/IUCN/

Au sujet de l’AFD

L’Agence Française de Développement finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et plus durable. Du climat à la biodiversité, en passant par la paix, l’éducation, l’urbanisme, la santé et la gouvernance, l’AFD met en œuvre plus de 4 000 projets dans les Outre-mer et dans 115 pays.

Au sujet de Expertise France

L’Agence française de coopération technique internationale conçoit et met en œuvre des projets visant à contribuer au développement équilibré des pays partenaires, en accord avec les objectifs de développemnt durable (ODD) de l’Agenda 2030 et les priorités de la France en matière d’action extérieure.

www.expertisefrance.fr

Au sujet du WWF

Le WWF France est une entité du Fonds Mondial pour la Nature, WWF, association active dans 100 pays et soutenue par près de 5 millions d’adhérents àtravers le monde. Alliant portée mondiale et fondements scientifiques, l’action du WWF se décline du niveau local au niveau mondial et vise à apporter des solutions innovantes pour conciler les besoins des hommes et de la nature.

Le WWF France assure la facilitation du projet au Cameroun, En République du Congo, au Gabon,au Guyana, à Madagascar, en Ouganda, en Tunisie et au Vietnam.

www.wwf.fr

 


 

[1] Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République du Congo, Ethiopie, Fidji, Gabon, Guinée, Guyana, Kenya, Madagascar, Mozambique, Ouganda, Sénégal, Tunisie, Vietnam

[2] Bénin, Burkina Faso, Ethiopie, Fidji, Guinée, Kenya, Mozambique, Sénégal