La Tunisie collabore avec l'UICN pour élaborer des Listes Rouges Nationales pour les Espèces et les Écosystèmes

Les méthodologies de la Liste Rouge de l'UICN pour les espèces et pour les écosystèmes sont en cours d'évaluation afin de préserver les forêts, les oiseaux et les plantes vasculaires en Tunisie, avec l’appui de l’équipe de l’UICN-Med.

tunisia red list species ecosystems iucn

La semaine dernière, deux groupes différents d’experts nationaux et internationaux spécialistes en matière de conservation se sont réunis en Tunisie pour évaluer la possibilité de créer une Liste Rouge des Espèces et une autre des Écosystèmes menacés. Ces deux événements ont permis d'établir des cadres communs et une feuille de route, fondés sur une initiative conjointe de l’ administration tunisienne et de l'UICN Med.

Lors de la première réunion, organisée par le Ministère de l'Agriculture au sein de la Direction Générale des Forêts (DGF), le groupe d'experts s'est concentré sur la recherche d'une définition commune des unités d'écosystème. Le résultat de ce travail sera une première évaluation, qui est censée d’être prête en octobre.

En conformité avec l'Évaluation des Écosystèmes pour le Millénaire, la Liste Rouge des Écosystèmes de l'UICN est une norme mondiale permettant d'évaluer l'état des écosystèmes aux niveaux local, national, régional et mondial. Les évaluations déterminent si un écosystème est exposé à un risque imminent d'effondrement, ou s'il est vulnérable, menacé ou gravement menacé. Ces évaluations sont mesurées en fonction des voies conduisant à l'effondrement d'un écosystème, ce qui peut inclure des évaluations des pertes dans la zone ou de la dégradation de la fonction de l'écosystème.

Le deuxième événement, organisé au sein du Ministère des Affaires Locales et de l'Environnement et soutenu par le Comité Tunisien de l'UICN, avait pour objectif de lancer une Liste Rouge Nationale des Espèces commençant par deux groupes taxonomiques, à savoir les plantes vasculaires et les oiseaux. Dans le cadre de l'agenda de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité 2018-2030 en Tunisie, cette réunion a accueilli 35 représentants d'ONG, d'universités et de l'administration publique. L'UICN a assuré la présence de l'Autorité de la Liste Rouge du groupe de spécialistes des plantes méditerranéennes de la SSC et a expliqué le processus d'établissement d'une liste rouge nationale d'espèces. Les besoins en matière de renforcement des capacités, la participation d'experts et les produits résultants ont été parmi les autres aspects abordés lors de l'événement.

La Liste Rouge des Espèces Menacées de l'UICN est un inventaire internationalement reconnu concernant l'état de conservation des espèces, fournissant une méthode standard et reproductible pour évaluer le risque d'extinction, attirant également l'attention sur la perte de biodiversité dans le monde. Les Listes rouges nationales des espèces fournissent aux pays des informations clés sur le statut des espèces à l'intérieur de leurs frontières, qui peuvent être utilisées directement pour les politiques nationales de conservation et de planification favorisant une protection efficace de la biodiversité.

En outre, les Listes Rouges nationales d’espèces peuvent être utilisées pour aider les pays à mesurer les progrès accomplis dans le respect des engagements pris dans le cadre de conventions internationales, tels que, par exemple, les objectifs d’Aichi 2020 de la Convention sur la diversité biologique (CDB).

Pour plus d’informations : Marcos Valderrábano et Violeta Barrios

 

Go to top