Les acteurs régionaux évaluent la qualité de l’eau dans le bassin de la volta

13 May 2012 | News story
0 CommentairesWrite a comment

Le premier atelier régional sur la situation de la qualité de l’eau dans le bassin de la Volta s’est tenu du 13 au 15 février 2012 à Accra au Ghana. Il s’agit d’une initiative conjointe de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) à travers le Projet d’Amélioration de la Gouvernance de l'Eau dans le bassin de la Volta (PAGEV) et de l'Autorité du Bassin de la Volta (ABV), à travers le projet Observatoire.

L’atelier avait pour objectif de créer une plate-forme d’échange d'informations sur les problématiques de la qualité de l'eau et permettre d’explorer les options de coordination des activités de suivi des réseaux de qualité des eaux dans les pays membres de l’ABV. Les représentants des institutions de recherche sur l’eau, du secteur de l’environnement, de l’approvisionnement en eau potable, des structures focales nationales de l’ABV et du FEM-Volta ont, entre autres, partagé les connaissances et les expériences en matière de suivi de la qualité de l'eau, capitalisé les informations de base et identifié les problèmes et risques liées à la qualité de l'eau transfrontalière dans le bassin de la Volta.

L’expérience du PAGEV présentée par François OUEDRAOGO, expert en ressources en eau, a servi de référence en matière de suivi de la qualité de l’eau dans le cadre de la gouvernance transfrontalière des ressources partagées. Pour l’expert, « la particularité relève du fait que : (i) les deux équipes (Ghana et Burkina Faso) du projet ont mené des activités conjointes dans les opérations de terrain (préparation des campagnes de terrain, échantillonnage et prélèvements), (ii) l’analyse, le traitement et le rapportage des données sont fait de part et d’autre des deux pays, (iii) la tenue d’un atelier de présentation et de validation des résultats alternativement dans chaque pays ». Cette expérience pilote indique la nécessité pour les pays membres de s’inscrire dans une logique de développement et de renforcement de l’Observatoire de l’ABV comme cadre idéal de mise en commun et d’échange de connaissances et informations sur les ressources en eau du bassin, a-t-il conclu.

Les échanges sur les communications des délégations des pays ont permis aux participants de prendre connaissance de l’état des lieux de la qualité des eaux dans chaque portion nationale du bassin, des principales menaces, des dispositifs de suivi des eaux brutes et de consommation, des infrastructures et moyens d’analyse, de la disponibilité des données, des niveaux de pollution des eaux du bassin, etc. Il en ressort que les activités agricoles, minières, domestiques, industrielles et certaines pratiques anormales de pêche constituent les principales sources de dégradation de la qualité des eaux du bassin. Aussi, l’approche de suivi par pays a révélé des lacunes et des difficultés dans le suivi de la qualité des ressources notamment par rapport aux méthodes d’analyses, à la disparité des fréquences de mesure ou à l’absence d’un suivi régulier dans certains pays.

La mise en place d’un programme de surveillance globale s’avère nécessaire pour obtenir des données de référence sur la qualité de l'eau. Partant de ce constat, les participants ont établi une liste minimale de paramètres de base pour un suivi comparatif de la qualité des eaux de surface et souterraines et invité les pays, l’ABV et l’UICN à :

  • harmoniser et utiliser des méthodes d'analyse standards et conformes de la qualité de l'eau ;
  • partager les informations et développer des mécanismes de collaboration;
  • mettre en œuvre des projets transfrontaliers tendant à améliorer les connaissances ;
  • fournir des appuis techniques et financiers aux structures nationales ;
  • déployer la 3ème phase du PAGEV et étendre cette expérience positive dans le cadre de l’Observatoire du bassin de la Volta ;
  • initier des campagnes d’information, d’éducation et de communication à l’intention des communautés vivant le long de la Volta et autour des points d’eau du bassin.


Commentaires

0 Commentaires
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha
Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale