TDR sélection d’une équipe de consultants

28 June 2010 | Jobs - call for proposals

Termes de référence pour la sélection  d’une équipe de consultants pour la réalisation d’une sur la situation de référence dans le cadre de la mise du projet « changements climatiques/ ASDI » Juillet  2009.

I Termes de référence
 
1.1 Contexte et justification
 
 
Les sécheresses récurrentes et les différentes catastrophes naturelles qui affectent depuis plusieurs décennies l’Afrique de l’Ouest et plus particulièrement le Sahel ont mis en évidence la fragilité des écosystèmes. En effet au Burkina Faso, les spécialistes du climat prédisent une augmentation des températures moyennes de 0,8°C à l’horizon 2025 et de 1,7°C à l’horizon 2050, une diminution de la pluviométrie de -3,4% en 2025 et de -7,3% en 2050. Au titre des conséquences de ces changements climatiques on peut noter (i) une nette diminution des disponibilités en eau, (ii) une régression du potentiel de biomasse, (iii) une réduction drastique et une dégradation des pâturages.
Il ressort donc de ce constat, la nécessité de mettre en place des mécanismes permettant, à défaut de pouvoir prévenir certains phénomènes, au moins de limiter leurs effets négatifs sur les populations, le bétail et les ressources naturelles, autrement dit des stratégies d’adaptation.
C’est dans ce contexte que notre pays a élaboré un Plan d’Action National d’Adaptation au changement et à la variabilité climatique (PANA) en 2006 et validé en novembre 2007, grâce à l’appui de ses partenaires techniques et financiers, notamment le Programme des Nations Unies pour le Développement au Burkina Faso (PNUD-Burkina) et le Fonds pour l’Environnement mondial (FEM).
Dans le cadre de la mise en oeuvre des actions identifiées dans le PANA, un projet d’accroissement de la capacité adaptative des communautés locales a été initié par le Programme de l’Union Internationale pour la conservation de la nature au Burkina Faso (UICN-Burkina) et financé par la Coopération Suédoise.
La réalisation d’un tel projet à caractère novateur recommande une connaissance de la situation de référence (situation de départ) pour un meilleur suivi-évaluation et capitalisation des résultats ou acquis majeurs.
C’est en vue de parvenir à l’élaboration de cette situation de référence, que la présente étude est envisagée.
Cette étude concernera l’ensemble de la zone d’intervention, les différents secteurs et acteurs importants qui ont été identifiés dans le document du projet (Agriculture, Eau, Elevage, Forêts faune).

1.2. Objectifs de l’étude
 
1.2.1 Objectif global
 
L’objectif global de cette étude est d’élaborer la situation de référence des indicateurs du projet « accroissement de la capacité adaptative des communautés locales aux changements climatiques / ASDI » tels que contenus dans le cadre logique du projet en vue de contribuer à un meilleur suivi de la mise en oeuvre des réalisations du projet.
 
 
1.2.2 Objectifs spécifiques
 
 
Les objectifs spécifiques de l’étude sont de :
 
o Identifier une méthodologie appropriée incluant les outils pertinents pour la collecte de données sur les indicateurs de performance du projet ;
o Réviser si nécessaire les indicateurs de performance proposés dans le cadre logique et collecter et analyser les données y afférentes ;
o Collecter et analyser les données nécessaires à l’établissement des valeurs de départ des indicateurs de performance contenus dans le cadre logique du projet ;
Rédiger un rapport de la situation de référence des indicateurs de performance du projet.
 
 
1.3. Tâches de l’équipe de consultants
 
L’équipe de consultants aura pour tâches de:
 Proposer une méthodologie de collecte et d’analyse de données sur la situation de référence des indicateurs de performances du projet dans la zone d’intervention ;
 faire une lecture analytique du document de projet
 collecter des données auprès des acteurs de terrain, des institutions nationales et internationales, des projets et programmes ;
 traiter les données collectées selon la méthodologie convenue avec l’équipe du projet lors de la rencontre de cadrage ;
 
 
L’équipe de consultants retenue prendra contact avec l’équipe de projet pour une harmonisation de la compréhension des TDR, de la méthodologie qu’elle a proposée pour l’étude et l’identification précise des sites à privilégier.
 
 
1.4. Résultats attendus
 
Le rapport final sera concis, et centré sur l’état des lieux, les conclusions et les actions recommandées, avec un tableau d’indicateurs de suivi. Il sera rédigé en français, transmis en cinq (05) exemplaires sur support papier et une (01) copie sur CD-ROM et comportant :
 
 
i. Un rapport de la situation de référence des indicateurs du projet comprenant trois parties:
a. une description de la méthodologie de collecte et d’analyse des données
b. Une partie narrative analysant la situation de référence sur (1) les modes d’exploitation durable des ressources naturelles réduisant les effets au changement climatique, (2) la capacité productive des terroirs vis-à-vis du changement climatique, (3) le niveau de mise en oeuvre par les parties prenantes de la gestion des ressources naturelles au niveau décentralisé des acquis potentiels du projet.
c. Un tableau signalétique des indicateurs de performance au départ du projet.
 
ii. Une proposition de maquette de base de données sur les indicateurs de performance du projet
 
 
1.5. .Déroulement, durée et méthodologie de l’étude
 
Les consultants devront soumettre une méthodologie précise décrivant comment ils vont rendre compte des indicateurs de performance du projet et un chronogramme précis des prestations.
L’étude sera conduite dans la :
 
 Région du centre ouest, notamment auprès des CAF implantés à Bougnounou-Nébielianayou, Cassou, Nazinon, Sapouy-Bieha, Silly-Pouni-Zawara, Sud-Ouest Sissili et Tiogo ;
 Région du centre Est, en particulier dans la zone concernée par la forêt de Sablogo
 
 
Dans ces deux régions, les communautés locales d’une cinquantaine de village des deux régions cibles sont les principaux bénéficiaires du projet, soit environ une population totale de 40 000 habitants dont 60 % de femmes et de jeunes.
La durée maximum d’exécution de l’étude est fixée à quarante cinq (45) jours à compter de la date de signature du contrat, y compris les délais de rédaction et de dépôt du rapport final.
La méthodologie de l’étude sera donc basée sur les indicateurs de performances comme indiquées dans le tableau suivant :
 

RESULTATS

INDICATEURS

Résultat 1 : Des entreprises rurales de valorisation des produits agro-sylvo-pastoraux permettent de réduire la vulnérabilité économique et alimentaire des populations riveraines des massifs forestiers 

Au moins cinq filières prometteuses fonctionnelles dans chaque région au bout de deux ans

Les moyens d’existence des populations riveraines sont améliorés d’au moins 15%  au bout de 3 ans

Résultat 2 : La capacité productive des espaces communaux est améliorée

 

Les rendements agricoles sont améliorés

Des études de cas sur les techniques endogènes et pratiques de mitigation des effets du changement climatique sont diffusées

Les activités d’au moins 50% des populations cibles intègrent les risques de variabilité et de changement climatique au bout de 3 ans

Résultat 3 : Les effets/impacts des actions sont diffusées  

Au moins 95% des populations et autorités est informé des impacts au bout de 2ans

Résultat 4 : Les risques du projet sont minimisés

Tous les acteurs du projet sont régulièrement informés/ impliqués 

 

 

Le choix des villages se fera de concert avec l’équipe du projet sur la base de critères définis de communs accords.
 

1.6. Profil du consultant
 

L’étude sera menée par une équipe de deux (02) consultants ayant les profils suivants :
 

 Un expert national, chef de mission, ayant : une formation universitaire de niveau Bac+5 en SVT ; des connaissances en suivi évaluation ; une maîtrise parfaite de l’outil informatique, une expérience professionnelle d’au moins 10 ans dans le domaine du développement rural dont 3 ans dans le développement de dispositif de Suivi-évaluation des indicateurs de performances des projets ;
 Un socio-économiste, titulaire au moins d’un diplôme de Maîtrise et ayant au moins dix (10) ans d’expérience en aménagement du territoire ;
 

1.7. Rapportage

Le prestataire retenu devra élaborer et transmettre à l’UICN les rapports suivants :
- un rapport de démarrage de l’étude, dix (10) jours après la signature du contrat ;
- un rapport provisoire de l’étude qui sera validé par l’équipe du projet. Ce rapport sera transmis en trois (3) exemplaires et en format numérique sur CD-ROM à l’UICN.
- un rapport final de l’étude intégrant les amendements de l’équipe de projet. Cinq (5) exemplaires originaux dudit rapport et une copie sur CD-ROM de ce document seront déposés à l’UICN, dix (10) jours après les amendements. Le prestataire devra transmettre également les fiches (format papier) et les fichiers numériques contenant les données collectées.
 

1.8- Suivi-contrôle et validation des résultats de l’étude :
Le consultant retenu travaillera sous l’autorité de l’équipe du projet.
 

II Instructions particulières
 

2.1 Composition du dossier de candidature

Le dossier de candidature sera constitué d’une offre technique et d’une offre financière.

L’offre technique comprendra :
 le curriculum vitae détaillé des membres de l’équipe de consultant ;
 les photocopies légalisées des diplômes et attestations ou certificats de travail obtenues ;
 tout autre document (publications, titres des études et adresses des commanditaires précédents, etc.) prouvant que les consultants disposent de l’expérience requise.
 une description de la méthodologie proposée et un plan pour la réalisation de sa prestation.
 

L’offre financière comprendra tous les coûts liés à l’exécution de sa prestation : honoraires, déplacement, fournitures et consommables de bureau.
 

2.2 Critères de sélection

L’équipe de consultant sera sélectionnée sur la base du rapport qualité /coût.
Une procédure en deux étapes sera adoptée pour l’évaluation des propositions. L’évaluation technique sera menée en premier, suivie de l’évaluation financière. Les équipes de consultant seront classées au moyen d’un système de notation technique/financière combinée, comme indiqué ci-après.
 

2.2.1 Proposition technique
 

Le comité d’évaluation évaluera les propositions au moyen des critères et du système de points spécifiés suivants :
Les critères et le système de points utilisés pour l’évaluation sont les suivants :

 

 

CRITERES

Note max

i.

Qualifications

 

50 points

 

Expert national en SVT

Qualification d’ordre général : formation académique (sur la base d’une photocopie légalisée du diplôme)

10 pts

 

Adéquation pour la mission (Expérience particulière dans le domaine de la mission)

15 pts

 

 

Expert national en socio-économiste

Qualification d’ordre général : formation académique (sur la base d’une photocopie légalisée du diplôme)

10 pts

 

Adéquation pour la mission (Expérience particulière dans le domaine de la mission)

15pts

 

ii.

Adéquation du plan de travail et de la méthode proposée vis-à-vis du mandat

 

50 points

 

- Cohérence et clarté de la méthodologie proposée

20 pts

 

 

- Conformité du plan de travail avec les TDR

15 pts

 

 

- Organisation du Consultant pour la réalisation des prestations

15pts

 

 

Total

 

100 pts

 Chaque proposition conforme recevra une note technique (Nt). Les propositions recevant une note inférieure à soixante quinze (75) points seront rejetées et les propositions financières correspondantes seront retournées sans avoir été ouvertes aux consultants qui les ont soumises.
 

2.2.2. Proposition financière
 

Après avoir établi si les propositions financières sont complètes et dépourvues d’erreurs de calcul, le comité d’évaluation convertira les prix libellés dans diverses monnaies dans la monnaie unique spécifiée dans les Données particulières. Le cours vendeur officiel utilisé à cet effet sera le cours émanant de la source indiquée dans les Données particulières et en vigueur à la date de remise des propositions. La proposition financière la moins-disante (Fm) recevra une note financière (Nf) de cent (100) points, la formule suivante étant utilisée pour le calcul des autres notes financières :
Nf = 100 x Fm/F
(F étant le prix de la proposition financière converti dans la monnaie unique).
 

2.2.3. Classement final

Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations suivantes pour aboutir à une note globale (NG) :
 T = poids donné à la proposition technique, soit 0,80 ;
 F = poids donné à la proposition financière, soit 0,20 ;
 T + F = 1,
NG = (Nt x T % ) + (Nf x F % )


3 Dépôt des dossiers


Les candidats intéressés devront soumettre leur candidature sous pli fermé en un original de la proposition technique et un original de la proposition financière, ainsi que deux copies de chaque. Chaque proposition technique doit être placée dans une enveloppe portant clairement la mention « Proposition technique », et chaque proposition financière dans une autre enveloppe portant la mention « Proposition financière », ces deux enveloppes étant elles-mêmes placées dans une enveloppe extérieure avec la mention : « offres pour la réalisation d’une étude sur la situation de référence du projet changements climatiques/ASDI » et porter l’adresse suivante :
 

Monsieur le Chef de Programme de l’UICN au Burkina Faso
L’Union Internationale pour la Conservation de la nature (UICN), 01 BP 3133 Ouagadougou 01, BURKINA FASO, Tél. (226) 50 32 85 06 ; Email: uicnbf@iucn.org,


Les offres devront parvenir à L’Union Internationale pour la Conservation de la nature (UICN), 01 BP 3133 Ouagadougou 01, BURKINA FASO, Tél. (226) 50 32 85 06 ; Email: uicnbf@iucn.org, avant le 20 juillet 2010 à 17h00 heures. 

 


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale