Comment l'empreinte écologique permet de mesurer et de minimiser l'impact des forfaits écotouristiques en Espagne

Delta de l’Ebro en Catalogne et la Réserve de la Biosphère en Minorque ont été les 2 aires protégées choisies pour appliquer la méthodologie de l'empreinte écologique pour la première fois en Espagne. Ces actions ont été coordonnées par le Centre de coopération méditerranéenne de l’UICN.

Ebro Delta Birdwatching

Malaga, 12 juin 2019 (UICN-Med) - Le Séminaire de la Charte Européenne du Tourisme Durable commence aujourd'hui à Valsaín (Ségovia) avec la présentation des résultats du projet "DestiMED", qui applique la méthodologie de l'empreinte écologique afin de calculer et réduire l'impact des produits écotouristiques dans les aires protégées.

"L'écotourisme peut devenir une alternative viable au tourisme de masse, pour minimiser les impacts sur les écosystèmes, mais il a besoin de standards de durabilité partagées et d'outils de surveillance pour évaluer son empreinte. Cette méthodologie mise au point dans le cadre du projet DestiMED constitue la première tentative visant à fournir un moyen normalisé de calculer l'empreinte écologique des paquets d'écotourisme dans les aires protégées. Pour la première fois, elle a été appliquée dans deux aires protégées en Espagne, déclare Jeremy Sampson, conseiller en communication au Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN.

Le projet DestiMED, financé par le programme Interreg-Med du FEDER, a été mis en œuvre dans 6 pays du bassin méditerranéen, sous la direction du gouvernement de la Région du Lazio en Italie et avec le soutien institutionnel de l'association Federparchi, MedPan en France, l'Agence Nationale des Aires Protégées en Albanie (AKZM), WWF Adria en Croatie et WWF Méditerranée. "Le plus novateur du projet DestiMED, c'est qu'il a fourni une méthodologie concrète pour mesurer l'impact par touriste et par chaque activité, c’est qui est à la fois utile pour le voyagiste local et pour le gestionnaire de la zone protégée", déclare Mercè Mariano, spécialiste en conservation naturelle dans la Réserve de la Biosphère de l'Èbre en Catalogne.

"Rapprocher le secteur du tourisme local et le milieu de la création de produits touristiques, avec une réduction de l'empreinte carbone au minimum est une réalisation très positive." Une fois que la phase de surveillance sera terminée, les forfaits écotouristiques développés dans DestiMED seront présentés aux marchés internationaux pour leur promotion conjointe avec d'autres aires protégées, sous une même marque appelée "Réseau MEET" (Mediterranean Experience of Ecotourism":

https://www.meetnetwork.org/

Le séminaire de Valsaín réunit aujourd'hui des représentants des aires protégées de toute l'Espagne, dont le but est d'échanger des expériences sur la contribution du tourisme durable à la conservation des aires protégées. Cette réunion est organisée par EUROPARC, un réseau transnational qui regroupe 106 aires protégées de toute l'Europe, en collaboration avec le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation espagnol et le Centre National de l'Éducation pour l'Environnement (CENEAM).

Pour en savoir plus, veuillez contacter Lourdes Lázaro

Go to top