Pourquoi les populations de coléoptères sont en chute libre en Méditerranée - et pourquoi nous devrions nous inquiéter

Un tiers des coléoptères saproxyliques de la zone Méditerranéenne sont menacés de disparaître tandis que le forêts déclinent.

protaetia-affinis_beetles_by_nikola_rahm

Málaga, 21 mars 2019 (UICN-Med) - Malgré l'importance du groupe du point de vue écologique, les coléoptères saproxyliques restent méconnus dans la région méditerranéenne. Depuis 2006, l'état de la biodiversité en Méditerranée a été évalué, couvrant un large éventail de plus de 6.000 d'espèces marines et terrestres. L’évaluation Status and Distribution of Mediterranean Saproxylic Beetles récemment publiée par l'UICN est le dernier ajout à la base de données croissante d'espèces évaluées dans la région.

Ce rapport présente une analyse de l'état de conservation de 320 espèces de coléoptères saproxyliques habitant la région. La plupart de ces espèces (195 espèces, 61%) sont endémiques (elle ne se trouvent que dans les limites de la région méditerranéenne). 61 espèces sur les 320 coléoptères saproxyliques évaluées sont considérées comme menacées dans la région méditerranéenne, 29 sont quasi menacées et pour 131 les données disponibles sont insuffisantes.

Dans de nombreux pays méditerranéens, il existe un manque important d'informations sur la répartition, la taille de la population et les tendances, en particulier en Afrique du Nord et en Méditerranée orientale. En supposant qu'une proportion relativement similaire des espèces dont les données insuffisantes soit probablement menacée, on peut estimer que 32% des saproxyliques pourraient être menacés en Méditerranée.

La partie orientale de la Méditerranée, le long de la côte turque, les monts Taurus et le Levant sont les “point chauds” des coléoptères saproxyliques menacés. La région de Tell Atlas, dans le nord de l'Algérie et de la Tunisie a également été identifiée comme un point chaud pour les espèces endémiques.

«La diversité des coléoptères saproxyliques dans la région méditerranéenne dépend fortement de l'hétérogénéité de la forêt et des arbres, de la variété des espèces, de l'âge et de la disponibilité des arbres tombés et en décomposition. L'amélioration des forêts, des arbres et de la gestion des bois sera essentielle pour maintenir les écosystèmes en bonne santé. La dernière et rare forêt ancienne autour de la Méditerranée nécessite une attention particulière sur la connaissance, la surveillance et la protection », commente Hervé Brustel, professeur à l'Université de Toulouse.

Les coléoptères saproxyliques sont l’une des principales composantes de la faune forestière

Selon l'évaluation de l'UICN, la perte d'habitat due à l'exploitation forestière et aux pratiques de gestion traditionnelles, telles que l'élimination du bois mort et le surpâturage nomade, constituent actuellement les principales menaces pour les coléoptères saproxyliques en Méditerranée. Dans l’ensemble, les impacts actuels découlant de la mauvaise gestion généralisée des ressources forestières, traditionnellement centrée sur l’élimination du bois mort, en particulier dans les zones forestières matures, entraînent la dégradation et la disparition de cette espèce.

«Les coléoptères saproxyliques participent à d'importants services écosystémiques tels que le recyclage des éléments nutritifs, la pollinisation et contribuent à ce que la biomasse d'insectes forestiers soit une source d'alimentation pour les oiseaux, les chauves-souris et d'autres animaux insectivores. Nous lançons cette évaluation lors de la Journée internationale des forêts afin de sensibiliser le public à l’importance de préserver la biodiversité pour que les forêts méditerranéennes puissent continuer à soutenir les sociétés humaines », a déclaré Catherine Numa , responsable du Programme Espèces méditerranéennes de l’UICN.

Les incendies de forêt, le développement résidentiel et commercial, ainsi que les changements climatiques constituent d’autres grandes menaces.

L'évaluation complète est disponible ici.

Pour en savoir plus, veuillez contact [email protected]

 

Go to top