La Liste Verte comme outil pour améliorer l'efficacité de la gestion et la gouvernance équitable des aires protégées dans la région du Maghreb

7 responsables de la gestion de sites candidats à la liste verte et des représentants d'administrations des zones protégées dans les pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) ont participé à un atelier de renforcement des capacités dans la réserve de la biosphère de Shouf au Liban (reconnue par la Liste Verte depuis 2018). L'atelier a été organisé par le Centre pour la Coopération Méditerranéenne de l'UICN et la Commission mondiale des aires protégées en collaboration avec le Comité français de l'UICN et la Société du Cèdre Al Shouf.

green_list_iucn_maghreb_al_souf.jpg

La Liste Verte des Aires Protégées et Conservées peut être utilisée comme un outil important pour améliorer l'efficacité de la gestion des aires protégées. Le processus d'évaluation externe peut mettre en relief les principaux défis et faiblesses auxquels les zones protégées sont confrontées. En outre, les sites candidats peuvent obtenir un soutien technique et des conseils de la part de mentors et d’experts de la Commission Mondiale des Aires Protégées sur les meilleurs moyens de relever ces défis et d’améliorer les aspects de la gestion liés à la gouvernance, à l’efficacité et à l’équité.  

Le processus de la Liste Verte au Maghreb a été spécialement conçu pour renforcer les capacités et renforcer la collaboration entre les sites candidats ainsi que d'autres sites de la liste verte de la région via le réseau de la liste verte francophone.

À cet égard, un atelier de renforcement des capacités s'est tenu du 30 avril au 2 mai dans la réserve de biosphère de Shouf au Liban à l'intention des sept gestionnaires de sites candidats et des représentants des administrations des zones protégées dans les pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie).

L'atelier était organisé par le Centre pour la Coopération Méditerranéenne de l'UICN et la Commission Mondiale des Aires Protégées en collaboration avec le Comité français de l'UICN et la Société du cèdre Al Shouf.

Cet événement a permis aux responsables des sites candidats à la liste verte et aux responsables des administrations des zones protégées des trois pays de mieux comprendre le processus de la liste verte et de lancer l'exercice d'auto-évaluation de leurs sites respectifs.

Par ailleurs, des mentors de sites marins classés en France (Parc Marin de la Côte Bleue, Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage d'Orlu dans les Pyrénées et de la Réserve de Chasse et de Faune Sauvage de Donzère-Mondragon dans le Rhône- Alpes) et de la Réserve de Biosphère de Shouf au Liban ont également participé et partagé leurs expériences et les leçons apprises concernant le processus ainsi que des aspects particuliers liés à la gestion des aires protégées.

L'autoévaluation entreprise par les sept sites candidats par rapport aux dix-sept critères de la liste verte a mis en évidence les défis communs aux sites, notamment en ce qui concerne les accords de cogestion et l'implication des parties prenantes, le changement climatique, la gestion des visiteurs, ainsi que le suivi et l'évaluation. 

Les représentants des sites candidats ont exprimé leur engagement à relever ces défis et à atteindre le standard de la liste verte. Les mentors se sont également engagés à continuer à fournir un soutien tout au long du processus. Au cours des trois jours de l'atelier, les participants ont également eu l'occasion de visiter plusieurs parties de la réserve de biosphère de Shouf et de s'entretenir avec le personnel et les porteurs de projets privés autour de la réserve.

Les participants ont souligné l’importance du programme de la liste verte et de cet atelier pour améliorer la gestion des aires protégées dans la région du Maghreb. Le travail pratique et collaboratif entre les gestionnaires de site et les mentors s’est avéré très efficace. En outre, la participation du personnel des administrations centrales des aires protégées a été très utile car elle a permis de réfléchir à la manière d'utiliser l'expérience des sites candidats actuels et du standard de la liste verte pour améliorer la gestion de l'ensemble du système national d'aires protégées.

Les sites candidats à ce jour pour la liste verte au Maghreb sont les suivants:

  • En Algérie: parc national de Theniet El Had et la zone de protection marine de l'île d'Habibas
     
  • Au Maroc: Parc national du Toubkal et parc national d'Ifrane
     
  • En Tunisie: parcs nationaux Feija et Jbel Serj et île de Kuriate

Pour plus d'informations, veuillez contacter Maher Mahjoub, coordinateur du programme Afrique du Nord à UICN-Med ou Imen Meliane, vice-présidente régionale de la Commission mondiale des aires protégées pour l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient et l'Asie occidentale.

Go to top