L’UICN souhaite la bienvenue au Kosovo en tant que nouveau Membre

Le Kosovo a officiellement rejoint l’UICN, s’unissant ainsi à un forum neutre au sein duquel les gouvernements, les ONG, les organisations de peuples autochtones, les scientifiques, les entreprises, les communautés locales et autres entités élaborent et mettent en œuvre, ensemble, des solutions aux problèmes environnementaux

Sharri National park, Kosova

« L’UICN souhaite chaleureusement la bienvenue au Kosovo en tant que dernier État Membre en date ayant rejoint notre Union. Nous sommes convaincus que cette adhésion nous permettra de renforcer encore la présence et le travail de l’UICN au Kosovo, niché dans l’une des régions les plus riches d’Europe en termes de biodiversité et de valeurs naturelles. Nous sommes impatients de collaborer avec le ministère de l’Environnement et de l’aménagement du territoire, les experts, les communautés et la société civile pour parvenir à une bonne gouvernance dans la gestion des ressources naturelles », a déclaré la Directrice générale de l’UICN, Inger Andersen.

« Nous nous réjouissons de coopérer avec l’UICN, en particulier pour la planification et la gestion efficace des aires protégées, et le développement de stratégies de conservation durable qui adoptent et promeuvent les normes mondiales en matière de conservation de la nature », a souligné Fatmir Matoshi, Ministre de l’Environnement et de l’aménagement du territoire du Kosovo.

Bien que de taille relativement petite, le Kosovo se distingue par une riche biodiversité et un taux élevé d’endémisme. En 2012, le Kosovo a doublé ses aires protégées, passant d’environ 4,36% à 11,5% de son territoire. Deux grands parcs nationaux, « Sharri » et « Bjeshkët e Nemuna », représentent la plus grande partie du territoire de ces aires protégées. Bien que des progrès importants aient été accomplis en matière de désignation d’aires protégées, beaucoup reste encore à faire en ce qui concerne l’inventaire et la conservation d’espèces rares et menacées de flore et de faune. En outre, le Kosovo fait face à des menaces similaires à celles qui pèsent sur la biodiversité dans le reste de la région, notamment l’urbanisation et le développement d’infrastructures, l’utilisation excessive des ressources naturelles et le manque d’application de la loi, pour n’en citer que quelques-unes.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Constantine Makris, Chargé des relations avec les Membres (Europe de l’Est, Asie du Nord et Asie centrale / Europe de l’Ouest), e-mail: [email protected]

Ismail Hetemaj, Chef de la Division de Protection de la Nature, Ministère de l’Environnement et de l’aménagement du territoire du Kosovo, e-mail: [email protected]

Cliquez ici pour voir le travail de l'UICN en Europe de l'est et Asie centrale

 

Go to top