Alfredo Simão da Silva nous a quitté…

Ancien Directeur du Bureau de Planification Côtière, Directeur de l’Institut de la Biodiversité et des Aires Protégées - IBAP, Chef du Programme de l’UICN, artisan principal du mouvement de la Conservation en Guinée-Bissau depuis près de 30 ans, Alfredo s’est éteint le 1er mars 2019.

Alfredo Simão da Silva

Après avoir obtenu une licence de géographie à l’Université de la Havane, Alfredo a intégré le Bureau de Planification Côtière – GPC en 1992. Peu après, il bénéficiait d’une bourse dans le cadre du Programme de Planification Côtière mis en œuvre par l’UICN, lui permettant de se former en France dans le domaine des Systèmes d’Information Géographique appliqués aux littoraux et d’obtenir une maîtrise de Géographie. En 1999, il devient Directeur du GPC jusqu’en 2005. Les dynamiques engendrées dans ce contexte donnent naissance la même année à l’IBAP dont il assume la direction jusqu’en 2018.

Durant toutes ces années, Alfredo a mis ses compétences et son intelligence au service de cette institution qui fait aujourd’hui figure de référence tant au niveau national que régional. Ses talents de négociateur et de diplomate, associés à une détermination et une grande capacité de travail, lui confèrent la confiance tant des autorités nationales que des partenaires au développement. Il s’entoure d’une équipe fidèle et dévouée et pousse la logique de la coopération jusqu’à accueillir plusieurs organisations internationales dans les murs de l’Institut. L’UICN y occupe une place de choix en reconnaissance de sa paternité, tandis que l’IBAP rejoint le Comité National des Membres de l’UICN aujourd’hui fort d’une dizaine de Membres.

L’IBAP devient alors non seulement une institution respectée mais aussi suffisamment forte pour réaliser ses ambitions sans se laisser déstabiliser par des contextes parfois turbulents. A de nombreuses occasions, s’appuyant sur la communauté de ses partenaires, Alfredo a fait la démonstration de son intelligence à naviguer dans les eaux agitées que rencontrent habituellement les défenseurs de la nature.

Les réalisations de l’Institut sont considérables, en témoignent la création d’un Système National d’Aires Protégées couvrant 26,3% du pays, d’une Réserve de la biosphère englobant la totalité de l’archipel des Bijagós, de 3 sites Ramsar. La qualité des résultats se traduit par la confiance accordée par de nouveaux partenaires financiers, techniques ou scientifiques qui viennent contribuer aux efforts de l’IBAP. C’est ce climat de confiance qui préside à la création de la Fondation BioGuiné sur qui reposent désormais les espoirs d’un financement durable du Système d’aires protégées.

C’est sur la personne d’Alfredo que s’est construit l’aventure collective de l’IBAP ; sur ce mélange unique de compétences techniques, d’engagement, d’intelligence des situations, de souplesse dans les relations humaines mais de fermeté sur les objectifs à long terme. Du plus humble au plus prestigieux collaborateur, Alfredo ouvrait généreusement la porte de son bureau avec son sourire et sa disponibilité, cherchant toujours les solutions possibles aux difficultés les plus insolubles. D’où l’immense respect qui lui était accordé par tous.

Sachant qu’il pouvait passer la main alors que l’IBAP était au plus fort de ses capacités, Alfredo a voulu rejoindre l’UICN qui l’avait accompagné tout au long de sa carrière. Après avoir été choisi pour devenir le Chef du Programme de l’UICN en Guinée-Bissau, il s’est remis à la tâche avec un enthousiasme renouvelé tout en apportant avec lui l’ensemble des compétences et des expériences d’une carrière entièrement dévouée à la conservation de la nature.

Le poids de ces responsabilités porté tout au long de ces années dans des contextes difficiles devait être épuisant ; et ce n’est pas une figure de style d’affirmer qu’il a consacré sa vie à protéger les richesses et la beauté de ce grand petit pays qu’est la Guinée-Bissau. Son souvenir restera bien vivant chez ceux qui poursuivent la même ambition, avec le souci de rester digne de son héritage.

Reposes en paix Alfredo...

Go to top