L’UICN accueille la République de l’Union de Myanmar comme nouvel État Membre

L’UICN souhaite chaleureusement la bienvenue à la République de l’Union de Myanmar, qui a officiellement annoncé sa décision de devenir Membre de l’UICN en approuvant les Statuts de l’UICN. Le ministère des Ressources naturelles et de la Conservation environnementale (MONREC) a été désigné par la République de l’Union de Myanmar comme organisme de liaison avec le Secrétariat de l’UICN.

Myanmar

Myanmar abrite une extrême diversité, dont 10% des tortues d’eau douce du monde et des tortues terrestres sur seulement 1% de la surface terrestre mondiale, et au moins 250 espèces de mammifères et plus de 1000 espèces d’oiseaux. Le pays se distingue également pour sa gestion durable des forêts, la création d’aires protégées et la protection de sa vie sauvage.

« C’est un honneur pour l’UICN d’avoir la République de l’Union de Myanmar, représentée par le ministère des Ressources naturelles et de la Conservation environnementale, parmi ses États Membres » a déclaré Aban Marker Kabraji, Directeur régional de l’UICN, Asie. « En tant que Membre de l’UICN, le gouvernement pourra avoir un accès amélioré à une assistance technique, des partenariats de projets et une influence et un réseau mondial ».

En 2014, Myanmar a été le 11e pays à rejoindre l’initiative Mangroves pour le futur. Le travail de Mangroves pour le futur au Myanmar est supervisé par l’Organisme national de coordination, qui est présidé par le Directeur général du Département des forêts.

La même année, l’UICN, en partenariat avec Fauna & Flora International, a fait des recherches sur les récifs coralliens de l’archipel Myeik. Les résultats de ces recherches ont formé la base d’un plan d’aire marine protégée pour l’archipel.

En 2015, l’UICN a aidé le ministère de la Conservation environnementale et des Forêts (MOECAF) à préparer une Stratégie et un Plan d'action nationaux pour la biodiversité pour 2015-2020. Avec HELVETAS et des ONG locales comme NAG et BANCA, l’UICN est également partenaire du projet de gestion côtière dirigée par des communautés du golf de Mottama de l’Agence suisse pour le développement et la coopération.

En 2016, une Convention d’État hôte pour créer un Bureau national de l’UICN à Nay Pyi Taw a été signée avec l’UICN et le Département des forêts. L’UICN possède également un bureau de projet à Mawlamyine.

L’UICN se réjouit de pouvoir continuer à soutenir Myanmar dans ses efforts en faveur de la conservation de la biodiversité et du développement durable.

Go to top