Mission de terrain et acquisition de connaissances dans le Haut Atlas

Le Parc National du Haut Atlas Oriental est constitué de massifs montagneux très accidentés avec des altitudes oscillant entre 1 600 et plus de 3 000 m. La flore vasculaire du Parc, considéré par l’UICN comme une Zone Importante pour les Plantes (ZIP), compte plus de 300 taxons et les endémiques comptent environ 46 espèces, 8 sous-espèces et 12 variétés.

l'équipe de la mission manifestement absorbée par une découverte

Le Haut Atlas au Maroc a fait et fait encore l’objet de nombreux programmes d’acquisition de connaissances sur la flore endémique. Néanmoins, compte tenu de l’étendue du site et des enjeux en termes de préservation de la flore et des habitats, l’acquisition de connaissances doit sans cesse être consolidée. Ainsi, un partenariat a été créé entre l’UICN Med et la Fondation Biotope, avec comme objectifs de renforcer les efforts d’acquisition de connaissances tout en s’assurant de la complémentarité des actions en cours dans ce domaine sur ce secteur.

Dans ce cadre, une sortie de terrain a eu lieu dans le Haut-Atlas. Les recherches se sont concentrées surtout sur les zones humides et les falaises de haute altitude où le taux d’endémisme ou d’espèces rares est le plus élevé.

Ces prospections ont permis de confirmer la présence ou d’apporter des localités nouvelles pour une quinzaine d’espèces parmi celles recherchées au sein du Parc Naturel. Certaines d’entre elles semblaient, par exemple, n’être connues que du massif du Jbel Bou Naceur dans le Moyen Atlas. L’alternance de roches sédimentaires et magmatiques permet à une flore diversifiée de se développer malgré un surpâturage omniprésent. Les consultations et recherches bibliographiques vont permettre de préciser le niveau de connaissance de ces espèces et de le réévaluer sur la base des découvertes effectuées lors de cette mission.

Pour plus d'information: Teresa Gil

Description du projet:

 

This project represents an ambitious initiative to develop plant conservation actions in the South and East of the Mediterranean region (including north Africa, middle east and Balkans) combining the experience and expertise of Plantlife International and IUCN.

Go to top