Lancement de la stratégie de conservation de la grande outarde au Maroc

Le 7 février dernier, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), en partenariat avec le GREPOM/BirdLife Maroc et la Coopération allemande, ont célébré la Journée Mondiale des Zones Humides, à Tanger (Maroc). Un évènement lors duquel le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN-Med) et l’Institut Scientifique de Rabat ont présenté la stratégie et le plan d’action de la conservation de la grande outarde (Otis tarda) au Maroc.

Photo: Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable

De plus, quatre conventions de partenariat y ont été adoptées. L’une d’entre elles signées par le HCEFLCD, la Faculté des Sciences et Techniques de Tanger, l'Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable et le GREPOM /Birdlife Maroc, s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d'action de conservation de la grande outarde. Cet accord permettra la conservation des espèces menacées et de leurs habitats ainsi que la mise en place des actions de surveillance, de suivi scientifique et de sensibilisation.

Bien que la grande outarde (Otis tarda) soit une espèce protégée par la législation marocaine, sa population a connu un important déclin au cours des 15 dernières années. Ainsi, une stratégie de conservation et un plan d'action pour préserver la grande outarde au Maroc au cours des 10 prochaines années ont été élaborés par le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification et l’UICN-Med, en collaboration avec des experts de la commission de l'UICN et des Membres de l’UICN au Maroc tels que GREPOM/Birdlife Maroc, ainsi que d'autres organisations internationales, en conformité avec l'approche «un seul programme» de l'UICN.

 

La stratégie de conservation vise à sauvegarder les derniers sites majeurs pour la grande outarde au Maroc, les leks d’Araoua et de Tleta-Rissana, qui ne bénéficient pas encore d’une désignation de protection nationale. Parmi les actions clés, il faut souligner la réduction au minimum  des collisions avec les lignes électriques sur les sites susmentionnés par l’enlèvement des lignes dangereuses et l’installation de balises les lignes se trouvant dans l’habitat des outardes dans ces zones.

Le HCEFLCD a organisé cet évènement dans le but de communiquer la stratégie nationale et le plan d’action des zones humides 2015-2024 et de rassembler l’ensemble des parties prenantes autour des objectifs qui permettront de renforcer la coopération, conserver et valoriser les services écosystémiques rendus par ces écosystèmes uniques et pleins de vie.

Pour plus d’informations: Caterine Numa

Stratégie et plan d'action pour la conservation de la grande outarde (Otis tarda) au Maroc : 2016-2025

cover missing

Project description: 

Training in the preparation and implementation of Species Conservation Strategies in three Maghreb countries.

Go to top