BEST sous les projecteurs que l'initiative se déplace vers une plus grande action internationale de la biodiversité sur les iles

BEST, Biodiversité et Services écosystémiques dans les Territoires d’Outre-mer, était sous le feu des projecteurs au Congrès de l'UICN 2016 et  promue comme une initiative efficace facilitant la conservation des îles au niveau  international et leur développement durable.

Greenland, EU overseas

Un groupe de haut niveau s’est tenu  lors du Congrès mondial de la Nature et a discuté de  BEST et sa contribution au développement et à la conservation dans les Outre-mer de l'UE.
 

Avec 70% des espèces de l'UE, 20% des récifs coralliens du monde, 34 entités politiques, les Outre-mer de l'UE constituent le plus grand domaine marin du monde - 5% de l'océan mondial. Les RUP de l'UE (Régions Ultrapériphériques) et PTOM (Pays et Territoires) forment cinq ‘hotspots’ mondiaux de biodiversité de plus en plus touchés par le changement climatique, les espèces envahissantes et la perte d'habitats. Mais avec une forte motivation pour atténuer ces problèmes, les Outre-mer sont aussi à l'avant-garde des activités d'adaptation et d'atténuation et font d'énormes progrès en matière de développement durable. Par exemple, la création de vastes aires marines protégées (AMP) en Nouvelle-Calédonie, Géorgie du Sud qui a maintenant la plus grande aire marine gérée de manière durable, et aux Orcades du Sud qui désigné la première  aire marine protégée en Haute mer. Ces engagements pourvoient des leçons précieuses et stimulent la mobilisation politique dans des régions d'importance mondiale. Inger Anderson, directrice générale de l'UICN a reconnu - «À l'UICN, nous reconnaissons le rôle clé des Outre-mer de l'UE  dans notre avenir durable [et] l'UICN est honoré de jouer un rôle central dans la promotion de ces Outre-mer de l'UE à l'étranger comme acteurs mondiaux de la résilience et durable développement".

BEST a été adopté par le Parlement Européen en 2010 en tant que projet pilote mis en œuvre par la Commission Européenne. Six ans plus tard, l'initiative a gagné en reconnaissance locale, régionale et internationale. Kate Brown, coordonnatrice du Partenariat mondial pour les îles (GLISPA), a reconnu le grand potentiel de BEST pour devenir le premier interrégional challenge GLISPA car il constitue déjà une initiative instrumentale pour soutenir le leadership et les réalisations des îles. Carole Martinez, coordonnatrice senior du Programme UICN Mers régionales et du Programme Outre-mer europèen, a à ce titre détaillé la double dimension de BEST en tant que cadre participative et scientifique et mécanisme de financement fondé de projets et d’actions. Humberto Delgado Rosa, Directeur de l'Unité du capital naturel, , à la Commission Européenne (DG ENV), a déclaré que BEST a une dimension stratégique importante pour l'UE car ils permettent d'avoir une meilleure compréhension des îles et de leur potentiel.

Belmont pond, Tortola, British Virgin Islands

Au titre des réalisations de BEST, pas moins de 34 projets de terrain ont été financés en matière de lutte contre les espèces envahissantes, de restauration des écosystèmes, de surveillance et gestion. Jusqu'à présent, plus de 50 organisations ont ainsi bénéficié de l'initiative BEST. En outre, BEST a produit des profils écosystémiques régionaux basés sur les services écosystémiques- une source d'information essentielle pour les projets actuels et futurs. L’approche BEST est en effet de travailler avec et pour les acteurs locaux. Dr. l'honorable Kedrick D. Pickering, Vice-Premier Ministre et Ministre des Ressources naturelles et du travail, Îles Vierges Britanniques, a souligné que le travail avec la population locale était important afin d'éviter un grand nombre d’effets négatifs souvent impliqués dans des projets financés par l'extérieur.


Les Outre-mer européens et États insulaires sont des acteurs clés dans la conservation de la biodiversité et la mise en œuvre des objectifs de développement durable, ils contribuent définitivement à la mise en place d’actions concrètes lorsque le soutien est adapté. Dr. Braulio Ferreira de Souza Dias, Secrétaire Exécutif de la CDB a souligné que les réalisations des projets BEST, "offrent un potentiel énorme pour le développement durable et la réalisation des objectifs d'Aichi".

Au Congrès, le Motion 070 a été adoptée pour appuyer la réalisation de ce potentiel en encourageant le financement de la biodiversité dans les Outre-mer de l'UE qui sont devenus de plus en plus reconnus comme abritant une composante essentielle de la diversité biologique de l'UE et du monde.

Le groupe de haut niveau a terminé l'événement BEST du congrès de l'UICN avec un appel à une plus grande coopération et des partenariats pour financer l'initiative BEST. Compte tenu de son rôle dans le développement durable et la conservation sur les îles au-delà du continent européen, il devrait y avoir un avenir certain pour cette initiative.


Pour toute information contactez Carole Martinez [email protected]

Go to top