Les parlementaires de l’UEMOA se mobilisent pour la gestion durable des ressources naturelles

Une délégation de l’UICN a rencontré des membres du Comité Interparlementaire de l’UEMOA (CIP) pour renforcer les activités parlementaires visant la conservation du patrimoine environnementale d’Afrique de l’Ouest et la gestion transfrontalière des ressources naturelles en particulier.

Photo de groupe des participants de la séance de sensibilisation au Mali

La dynamique régionale en cours implique une bonne compréhension et une participation effective de tous les acteurs au processus d’élaboration et d’approbation des politiques régionales relatives à l’eau et l’environnement en Afrique de l’ouest. La méconnaissance des enjeux environnementaux par ces acteurs, limite fortement la mise en œuvre d’une gouvernance partagée et durable des ressources naturelles.

Les parlementaires sont des acteurs clés du développement durable et de la bonne gestion des ressources naturelles. En effet, en tant que représentants du peuple ils remplissent différentes fonctions notamment :

  • La fonction de législation : la principale activité des parlementaires est d'étudier, d'analyser  et de voter les lois nationales et de ratifier des conventions internationales.
  • La fonction de contrôle : les parlementaires sont aussi chargés de contrôler l’action gouvernementale. Ce contrôle porte à la fois sur le questionnement des politiques  publiques et sur le vote du budget.
  • La fonction de représentation : les parlementaires représentent leurs communautés et  défendent les intérêts de ces dernières dans les processus de décisions publiques.

L’efficacité de leur participation aux débats politiques, aux arbitrages et aux prises de décisions  importantes sur les questions environnementales dépend de la qualité de l’information qu’ils  reçoivent.

C’est pourquoi la CEDEAO, l’UEMOA et l’UICN, dans le cadre de la mise en œuvre du « Partenariat pour la gouvernance environnementale en Afrique de l’Ouest – PAGE », ont décidé d’associer leurs forces et leurs compétences pour l’organisation de séances d’information et de sensibilisation des parlementaires de l’UEMOA sur l’environnement.

La première séance a eu lieu à Dakar le 26 mai 2016 sur le thème de la gestion transfrontalière des ressources naturelle. La deuxième séance a eu lieu à Bamako le 21 juillet 2016 sur le thème de la gestion tranfrontalière des ressources en eau.

A ces occasions une équipe d’experts de l’UICN, composée par des représentants du programme ressources en eau et zones humides (PREZOH), des programmes de l'UICN du Sénégal et du Mali, de la Global Water Initiative (GWI) et du Partenariat pour la gouvernance environnementale en Afrique de l’Ouest (PAGE), a rencontré une partie des membres du Comité Interparlementaire de l’UEMOA (CIP). 

Photo de groupe des parlementaires de l'UEMOA sensibilisés

Les échanges fructueux ont permis de sensibiliser les parlementaires représentants les 8 pays de l’UEMOA sur ces importantes questions et de clarifier leur rôle dans la mise en œuvre d’une gestion transfrontalière durable des ressources naturelles en générale et de l’eau en particulier.

Go to top