Les radios d’Afrique de l’Ouest syntonisent leurs fréquences pour l’environnement

Le Réseau des Radios d’Afrique de l’Ouest pour l’Environnement (ReRao) a tenu du 30 Mars au 1er Avril 2016 à Dakar sa deuxième Assemblée générale et lancé à l’occasion une émission radiophonique régionale sur les questions environnementales.

Table ronde des PTF au cours de la 2ème rencontre du ReRao

Les 19 radios des 9 pays membres du ReRao se sont réunies 3 jours dans la capitale Sénégalaise afin de réfléchir ensemble sur comment Consolider le réseau pour sensibiliser davantage les communautés locales sur les enjeux environnementaux. Dans ce but les radios ont décidé de réaliser une émission radiophonique régionale : « Fréquence ReRao », qui traitera mensuellement des questions d’actualité environnementale des pays membres.

"Nous devons déployer tous nos efforts pour fédérer les acteurs de la région autour de cette émission  pour le bien de l'environnement. Tout le sens de la création du ReRao est dans son objectif global de contribuer à la bonne gouvernance, à la conservation, à la gestion durable et équitable des ressources naturelles en Afrique de l’Ouest par l’amélioration de la communication radiophonique" a déclaré Monsieur Baboucar Mbaye BALDE Président du ReRao.

L’environnement constitue le socle de la production de richesse et la base du développement en Afrique de l'Ouest, mais l’état de l’environnement de la région se dégrade de plus en plus.

"La problématique de l’environnement et du développement durable est très complexe et évolutive. Elle requiert et nécessite une action commune d’envergure. C’est ce qui explique l’adoption le 25 septembre 2015, à New York, du Programme de développement durable à l’horizon 2030 appelé "Transformer notre monde". L’humanité est aujourd’hui à l’heure des Objectifs du Développement Durable : les ODD nous invitent à aller vers une économie faible en carbone et vers une transition énergétique." Il a déclaré Monsieur DIENG conseiller du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable du Sénégal.

Devant cette situation, il y a nécessité et urgence de renforcer la communication et la sensibilisation des acteurs et surtout de pousser les décideurs à respecter les engagements pris et placer l’environnement au cœur de l’espace politique. Pour assurer une gestion durable de l'environnement, l'effort à produire doit être celui de tous.

"Dans le souci de mobilisation multi acteurs, les médias ont la capacité de sensibiliser et au besoin de mobiliser l'opinion nationale et internationale. Le secteur de la radio peut apporter une contribution importante surtout en milieu rural une fois doté de moyens nécessaires et en travaillant en synergie." a déclaré Monsieur Aliou FAYE, Chargé des programmes Pays au Programme Afrique Centrale et Occidentale de l’UICN.

Afin de renforcer les synergies autour de ce projet régional une table ronde a été organisée en marge de la rencontre sur le thème « Renforcer les synergies pour améliorer la gestion durable des ressources naturelles: le rôle de la radio ».

Nombreux partenaires techniques financiers tels l’Agence nationale de conseil agricole et rural (ANCAR), Greenpeace, la FAO, le Groupe recherche Environnement et Presse (GREP), le Partenariat Régional pour la Conservation de la zone Côtière et Marine en Afrique de l'Ouest (PRCM), l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), l’UNESCO, l’Union des Radios Associatives et Communautaires du Sénégal (URAC) ont pris part à la rencontre.

Ce panel a permis aux participants d’être informés sur les opportunités de collaboration et de partenariat et de réfléchir ensemble aux initiatives à mener pour le renforcement des synergies d’actions et l’exploitation du potentiel du réseau des radios pour l’environnement sur le long terme. 

La 2ème rencontre des membres du ReRao à Dakar a été organisée dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative régionale de l’UICN « Partenariat pour la gouvernance environnementale en Afrique de l’Ouest – PAGE » avec l’appui technique de Radio Environnement et le soutien financier de l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (Asdi).

Work area: 
Water
Wetlands
Environmental Governance
Location: 
Mauritanie
Burkina Faso
Cameroun
Guinée Bissau
Mali
Sénégal
West and Central Africa
West and Central Africa
Go to top