Dissémination des lignes directrices pour le développement d’infrastructures hydrauliques au Mali

Un atelier national de dissémination des Lignes Directrices pour le Développement d’Infrastructures Hydrauliques en Afrique de l’Ouest s’est tenu du 09 au 10 Novembre 2015 à Bamako au Mali.

Photo de groupe des participants à l'atelier

L'atelier national de dissémination des Lignes Directrices pour le Développement d’Infrastructures Hydrauliques en Afrique de l’Ouest a regroupé les représentants de l’Assemblée Nationale, des Ministères Techniques et de la Société Civile.

L’objectif de l’atelier était de contribuer à la promotion de bonnes pratiques environnementales et sociales en matière de construction et de gestion de grandes infrastructures hydrauliques au niveau national ou transfrontalier.

Au terme des échanges, les participants ont formulé des recommandations qui préconisent, entre autre de:

  • prendre des mesures pour la protection durable des Ressources en Eau et Sol, intégrer la variable des Changements  Climatiques dans la conception des Infrastructures Hydrauliques.
  • créer un fond de développement local  pour le financement des projets au profit des populations bénéficiaires  et mettre en place un dispositif de suivi fonctionnel.
  • faire le plaidoyer pour l’accélération  de la  création des cadres de concertation au niveau des bassins et sous bassins.

Cette rencontre a été Co-organisée par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), dans le cadre du « Partenariat pour la gouvernance environnementale en Afrique de l’Ouest-PAGE », le Centre de Coordination des Ressources en Eau (CCRE) de la Commission de la CEDEAO et le Ministère en charge de l’hydraulique du Mali, avec l’appui financier de l’ASDI, à l’attention de toutes les parties prenantes à la Gestion des Ressources en Eau et des grandes Infrastructures Hydrauliques du Mali.

Lignes directrices sur les grandes infrastructures hydrauliques en Afrique de l’Ouest

La réalisation de barrages a été l’une des principales options de maîtrise de l’eau dans divers pays de l’Afrique de l’ouest au cours de ces cinquante dernières années. Si plusieurs de ces ouvrages apportent des bénéfices importants et sont susceptibles d’en fournir plus encore dans l’avenir, en particulier en matière d’approvisionnement en eau des populations urbaines et rurales, d’agriculture et d’énergie, de nombreuses infrastructures hydrauliques ont engendré et engendrent toujours des impacts négatifs multiples et variés qui peuvent s’exprimer très loin de leur point d’origine.

C’est pourquoi, afin de minimiser ces impacts négatifs, d’optimiser les impacts positifs et d’encadrer au mieux la réalisation des infrastructures hydrauliques en Afrique de l’Ouest, la CEDEAO à travers son Centre de Coordination des Ressources en Eau (CCRE), a lancé fin 2008 une concertation régionale sur les grands projets d’infrastructures hydrauliques dans l’espace communautaire. Cette concertation a permis de valider en décembre 2011 les lignes directrices sur les grandes infrastructures hydrauliques en Afrique de l’Ouest, obtenues suite au travail d’un panel d’experts indépendants et à des ateliers de concertation dans les bassins et au niveau de la région avec les États, les organismes de bassin et la société civile. Ces lignes directrices sont composées de 6 axes, 25 recommandations et 77 mesures, présentées sous forme de principes.

Work area: 
Water
Wetlands
Environmental Governance
Location: 
West and Central Africa
Mali
West and Central Africa
West and Central Africa
Go to top