SOS – SAUVONS NOS ESPÈCES ANNONCE LA MISE EN ŒUVRE DES 9 PREMIERS PROJETS DE L'INITIATIVE SPÉCIALE « SOS – SAUVONS NOS LÉMURIENS »

Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale des lémuriens, nous célébrons à la fois le caractère unique et la diversité des lémuriens de Madagascar – le groupe de mammifères le plus menacé de la planète. Aujourd'hui, toutefois, avec l'annonce des neuf premiers nouveaux projets de conservation des lémuriens de SOS – Sauvons nos espèces, l'avenir de ces primates charismatiques et des communautés qui dépendent de leur survie semble un peu plus prometteur.

 

Rufous-fronted brown lemur (Eulemur rufifrons)

    En fait, ces projets soutiendront directement les travaux de conservation menés dans neuf différentes zones prioritaires et aideront à protéger 24 espèces menacées de lémuriens, dont les Aye-Ayes, les Sifakas et les Indris ainsi que beaucoup d'autres espèces moins connues. Au total, cette première phase de financement permettra de protéger 9 espèces En danger critique, 9 espèces En danger et 6 espèces Vulnérables selon la classification de la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN™.

La totalité des fonds alloués à ces neuf premiers projets dépasse les 500 000 dollars US grâce à la participation du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) – l'un des trois partenaires fondateurs de SOS avec l'UICN et la Banque mondiale –, au généreux don de la Fondation Segré et à celui d'un autre donateur anonyme.

Ce dernier chapitre de la longue et grande histoire de la sauvegarde de la biodiversité unique de Madagascar a commencé en août 2015 avec le lancement de l'initiative « SOS – Sauvons nos lémuriens ». Cette initiative spéciale de SOS – Sauvons nos espèces, coordonnée par l'UICN, s'aligne étroitement sur le Plan d’action pour les lémuriens du Groupe de spécialistes des primates de la Commission de la sauvegarde des espèces (CSE) de l’UICN, publié en 2014. En réponse à un appel public à propositions lancé par la suite, les acteurs de la conservation situés sur place ont soumis tout un éventail de propositions de projet. Celles qui contribuaient aux objectifs définis par le plan ont été retenues pour être évaluées.

Faisant part de ses commentaires sur l'annonce de ces projets, Dr. Russell A. Mittermeier, président du Groupe de spécialistes des primates a précisé : « Tous les lémuriens de Madagascar sont des espèces endémiques. Le défi auquel nous devons faire face pour garantir la survie de cette catégorie de primates unique sur notre planète est colossal. C'est dans un tel contexte que le financement d'amorçage de « SOS – Sauvons nos lémuriens » joue un rôle décisif pour protéger les zones gouvernementales existantes, créer de nouvelles réserves communautaires et véritablement développer tout un ensemble d'opportunités de subsistance pour les communautés de façon à ce qu'elles deviennent les défenseurs principaux de la conservation des lémuriens. »

 

M. Jean-Christophe Vié, directeur adjoint du Programme mondial de l’UICN pour les espèces, a ajouté : « La conservation de la nature n'est pas seulement une question de changement climatique et de ressources naturelles. Il s'agit également des espèces sauvages et des communautés. Nous savons que nous pouvons sauver des espèces en rassemblant nos ressources et en travaillant ensemble dans une démarche scientifique fondée sur les preuves. SOS a largement démontré qu'avec les lémuriens nous appliquons ce modèle à un pays et à un groupe d'animaux ».

 

Parallèlement, l'initiative « SOS – Sauvons nos lémuriens » sollicite toujours un soutien immédiat par l'intermédiaire de sa campagne de dons dans le cadre de laquelle SOS s'engage à verser l'équivalent de chaque contribution réalisée. Tous les dons reçus pour « SOS – Sauvons nos lémuriens » d'ici au 31 décembre 2015 via Global Giving USA, Global Giving UK, 1 % for the Planet et le bouton « Faire un don » du site de SOS contribueront directement au financement de l'initiative « SOS – Sauvons nos lémuriens » ; pour chacun de ces dons, SOS fera un don équivalent jusqu'à la somme totale de 200 000 dollars US.

Pour en savoir plus sur la campagne et y participer, veuillez consulter www.SaveOurSpecies.org/SOS Lemurs et visualiser cette courte vidéo (en anglais) présentant cette initiative spéciale :

 

L'initiative « SOS – Sauvons nos lémuriens » a pour objectifs principaux de coordonner les efforts de la communauté de conservation intervenant sur le terrain, à Madagascar, et de lui donner les moyens de sauver les lémuriens de l'extinction tout en finançant les 8 millions de dollars US nécessaires à la mise en œuvre du Plan d'action pour les lémuriens sur la période fixée à trois ans. À cette fin, SOS continue de collaborer activement avec les donateurs des secteurs public et privé qui souhaitent prendre part à ce partenariat et en faire le tremplin des prochaines phases de financement.

Go to top