SEPTEMBRE 2015 - AFRIQUE DE L’OUEST : Passer des initiatives locales de conservation de la biodiversité aux stratégies nationales : Quel cadre pour l’Afrique de l’Ouest ?

Dans la continuité de projets et programmes de développement des capacités et d’accompagnement des acteurs de la conservation, le programme Aires protégées et Biodiversité pour l’Afrique Centrale et Occidentale de l’UICN, avec le soutien du FFEM et de l’Union Européenne, a organisé à Ouagadougou du 15 au 17 septembre, un Forum sous régional consacré aux initiatives locales de conservation. 

Participants au forum au Pacific Hotel

Intitulé « Des initiatives locales aux stratégies nationales », ce forum s’inscrit dans un processus de valorisation des résultats et de construction d’un plaidoyer par les acteurs locaux auprès des décideurs nationaux et régionaux en charge de la mise en œuvre des politiques de gestion des ressources naturelles et des partenaires techniques et financiers.L’évènement fut placé sous le parrainage du Président de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) à travers le Commissaire du Département Sécurité Alimentaire, Mines et Environnement (DSAME).

Il a réuni environ 120 participants représentant la diversité des acteurs locaux engagés dans des actions de conservation : associations et ONG, collectivités décentralisées, responsables communautaires, chefs traditionnels et coutumiers, gestionnaires d’aires protégées venus du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Niger, Sénégal et du Togo ainsi que plusieurs partenaires techniques (Comité Français de l’UICN, MAVA, CIDR, GRET, ADAP, GIZ) et la représentante du FFEM.

Au cours des deux premiers jours de travaux, les participants ont élaboré des messages clé de plaidoyer basés sur les résultats acquis par leurs interventions sur le terrain, aux échelles locale et nationale. La déclaration finale issue de ces réflexions a été présentée et débattue le 17 septembre avec des autorités de 5 pays.Celle-ci insiste sur la pertinence des approches inclusives et concertées entre tous les acteurs pour répondre à la fois aux enjeux de conservation et de développement local. Elle invite les Etats à appuyer la mise en œuvre effective de la décentralisation et à vulgariser les textes de lois afin de renforcer la subsidiarité des politiques de GRN et l’implication des populations locales dans les initiatives de conservation. Afin de poursuivre ce dialogue entre acteurs locaux et nationaux de la conservation, un groupe de réflexion a été constitué en vue de la mise en place d’un cadre pérenne de concertation sous régional.

 

Location: 
West and Central Africa
West and Central Africa
Project and Initiatives: 
PPI
Go to top