Une nouvelle direction pour le renforcement des capacités dans les aires protégées pour les 10 prochaines années

Une nouvelle stratégie destinée à soutenir les recommandations sur le renforcement des capacités incluse dans la Promesse de Sydney formulée lors du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014 a été élaborée. Le Cadre stratégique pour le renforcement des capacités dans les aires protégées et autres territoires conservés 2015-2025 de la Commission mondiale de l’UICN des aires protégées est le fruit d’un vaste programme d’activités et de consultations mené entre 2013 et 2014, dont le Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014 a été le point d’orgue.

The coast - Andros West Side National Park, the Bahamas

La Stratégie de renforcement des capacités doit développer et mettre en place un héritage de programmes et de produits de renforcement des capacités pour les aires protégées afin d’aider les pays à gérer plus efficacement et équitablement leurs réseaux d’aires protégées, et d’améliorer leurs capacités à respecter leurs engagements dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique et des Objectifs d’Aichi.

Le Cadre stratégique pour le renforcement des capacités dans les aires protégées et autres territoires conservés 2015-2025 (SFCD, en anglais) décrit brièvement la situation actuelle concernant le renforcement des capacités des aires protégées, identifie les principales questions devant être résolues à ce sujet au cours des 10 prochaines années, et recommande des voies, cibles et objectifs pour agir dans le futur. Il définit trois groupes focaux prioritaires en rapport pour le renforcement des capacités au cours de la prochaine décennie : les institutions et le personnel des aires protégées, les gardiens des paysages terrestres et marins, et les personnes ayant une influence ; et quatre principaux programmes mondiaux : professionnalisation, populations autochtones et communautés locales, renforcement des capacités des aires protégées, et évaluation du renforcement des capacités.

Les principales initiatives de renforcement des capacités de l’UICN en soutien des objectifs globaux de ce thème sont : le BIOPAMA (Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées), le Programme pour le renforcement des capacités du Patrimoine mondial et le Programme pour le renforcement des capacités du Centre du droit de l’environnement.

Doté d’une importante composante sur le renforcement des capacités, destinée à améliorer le travail des institutions et réseaux existants, et à renforcer les capacités pour améliorer la gestion des aires protégées et les politiques et décisions liées à la conservation de la biodiversité, le BIOPAMA offre des occasions de développer et tester les meilleures approches et outils conduisant à un programme plus stratégique de renforcement des capacités de la CMAP de l’UICN.

Le BIOPAMA est un partenaire essentiel dans son développement, et identifie aussi les opportunités pour mettre en œuvre les priorités du Cadre stratégique dans les régions prioritaires. Celles-ci sont étroitement alignées avec les principaux principes et directions du nouveau Cadre mondial, et sont adaptées spécialement pour répondre aux problèmes, besoins et opportunités spécifiques des régions d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

Un aperçu des approches mondiales pour le renforcement des capacités des aires protégées, culminant dans le Cadre stratégique de la CMAP de l’UICN pour le renforcement des capacités dans les aires protégées et autres territoires conservés, a récemment été présenté lors d’une conférence ERT sur « Le renforcement des capacités pour la conservation et la gestion des ressources en Afrique » (27-30 juillet 2015, Nairobi, Kenya), en présence d’acteurs de toute la région. Une présentation en profondeur de l’approche basée sur les compétences pour le renforcement des capacités des aires protégées a été offerte aux participants.

Au cours de cette même conférence, les deux programmes africains du BIOPAMA (Afrique occidentale et centrale ; Afrique orientale et australe) ont présenté leurs solutions inspirantes pour répondre à quelques-uns des défis les plus pressants dans le domaine de la gestion des aires protégées pour leurs régions respectives. En Afrique orientale et australe, ces solutions sont basées sur la résolution des conflits autour de la gestion de l’utilisation des ressources terrestres, grâce à l’Approche des gains mutuels dans la négociation. Pour le BIOPAMA en Afrique occidentale et centrale, l’approche est basée sur le travail actuel pour accroître les capacités de la planification et du suivi de l’efficacité de la gestion des aires protégées.

À l’occasion de la Journée mondiale des gardes forestiers, le 31 juillet, il est important de noter qu’un des objectifs principaux du Cadre stratégique pour le renforcement des capacités est de soutenir les initiatives qui encouragent la gestion des aires protégées comme une profession distincte, avec des normes et des tâches spécialisées. Pour atteindre cet objectif, des normes, systèmes et outils doivent être mis en place, pour soutenir la professionnalisation et renforcer la performance dans la gestion des aires protégées par des individus compétents et des organisations efficaces.

Note : Les personnes ou organisations souhaitant être impliquées dans la mise en œuvre de l’une des tâches associées aux objectifs du Cadre stratégique pour le renforcement des capacités doivent contacter Mike Appleton ([email protected] ) et Eduard Muller ([email protected]), co-Présidents du Groupe de spécialistes pour le renforcement des capacités de la CMAP de l’UICN.

Work area: 
Protected Areas
World Heritage
Location: 
Mesoamerica
East and Southern Africa
West and Central Africa
Oceania
Go to top