Mission: soutenir le développement par le biais de la conservation de la biodiversité

L’Union européenne est le plus important bailleur du financement de la biodiversité dans les pays en développement. Alors que l’année 2015 a été désignée « Année européenne du développement », les réalisations de l’action mondiale de l’Union européenne dans le domaine de la conservation seront sous les projecteurs. Certaines de ces réalisations ont récemment été présentées lors du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014, grâce à la participation des initiatives sur les aires protégées soutenues par l’UE, comme le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA).

Masai Mara National Park

Quatre ans après l’adoption de son « Programme pour le changement », l’UE veut s’appuyer sur les réalisations obtenues jusqu’à présent et ce qui reste encore à faire pour ses politiques de développement et de coopération. La désignation de l’année 2015 comme Année européenne du développement vient en soutien de cet objectif. L’UE reconnaît le rôle crucial que jouent les aires protégées pour préserver la diversité biologique de notre planète et, grâce à ses politiques de développement et de coopération, soutient les initiatives destinées à améliorer le développement et la gestion durable des aires protégées.

Le Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014 – un événement mondial organisé tous les 10 ans – est l’occasion de présenter les nombreux projets et initiatives financés par l’UE dans le monde, et surtout dans les pays en développement, et de souligner ainsi la place de l’UE comme leader mondial dans le soutien à la conservation de la biodiversité, par le biais de ses politiques de développement et de coopération. En outre, l’UE a réaffirmé son engagement continu envers le financement des aires protégées, en lançant l’initiative phare d’EuropeAid, « La Biodiversité pour la vie », afin de protéger la biodiversité et de combattre la criminalité liée à la vie sauvage.

Le BIOPAMA est l’un des projets sur les aires protégées les plus emblématiques de l’UE. Il a été initié par le Secrétariat du groupe d’États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et financé par le Fonds européen de développement. Mis en œuvre conjointement par l’UICN et le Centre commun de recherche de la CE, le BIOPAMA vise à améliorer la conservation de la biodiversité sur le long terme dans les régions ACP, et à réduire la pauvreté des populations habitants autour des aires protégées. Le soutien de l’UE et de l’ACP pour relever les principaux défis des aires protégées dans les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique a été souligné par la présence et visibilité très forte du Programme BIOPAMA lors du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014.

Au total, 29 événements BIOPAMA et événements associés au BIOPAMA, notamment des campagnes de communication et des efforts de visibilité, ont été préparés par les équipes BIOPAMA de l’UICN et du CCR-CE, afin de s’adresser à un public de plus de 6 000 délégués originaires de 160 pays. Le BIOPAMA a été présenté comme un contributeur essentiel pour atteindre une meilleure gestion des aires protégées dans les pays ACP et dans le monde, et est l’un des partenaires « Silver » du Congrès, car il a financé le voyage de nombreux délégués régionaux jusqu’au Congrès, et a soutenu de nombreuses activités de préparation régionales.

Les deux principales contributions du BIOPAMA dans le programme du Congrès mondial des parcs de l’UICN ont été le développement d’outils en soutien du processus décisionnel des aires protégées, et la contribution à l’héritage de renforcement des capacités pour la gestion des aires protégées. Grâce au soutien de l’UE et de l’ACP, et du BIOPAMA, plusieurs produits de connaissances ont été présentés lors de cet événement, et des messages pour la conservation régionale ont été portés devant le public mondial du Congrès, défendant ainsi l’importance des aires protégées régionales devant le monde entier.

Dans le contexte de l’Année européenne pour le développement, l’année 2015 offrira de nombreuses occasions à l’UE de montrer son rôle leader dans le soutien au développement par le biais de la conservation de la biodiversité.

Work area: 
Members
Protected Areas
Location: 
Mesoamerica
East and Southern Africa
West and Central Africa
Oceania
European Union
Go to top