Renforcer les connaissances sur les espèces exotiques envahissantes dans le Pacifique

Les espèces exotiques envahissantes sont reconnues comme étant les deuxièmes moteurs les plus importants de l’appauvrissement de la biodiversité dans le monde, et les écosystèmes insulaires semblent plus vulnérables aux invasions. La région océanique, qui abrite six Points chauds de la biodiversité mondiale sur les 36 de la planète, connait une perte significative de ses espèces et écosystèmes, du fait des espèces exotiques envahissantes. Le Groupe de spécialistes sur les espèces envahissantes de la Commission de la sauvegarde des espèces de l’UICN, et le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA) travaillent ensemble pour trouver une solution à ce problème, en améliorant l’accès aux données sur les espèces exotiques envahissantes dans les pays insulaires de la région Océanie-ACP.

Native to Mexico and the southern United States, American agave (Agave americana) has been introduced widely as an ornamental, for medicinal and agricultural purposes.

Le manque d’informations sur les espèces est souvent cité comme obstacle à une gestion efficace. Le Groupe de spécialistes sur les espèces envahissantes développe donc des outils pour suivre et partager les données sur les espèces. La Base de données mondiale sur les espèces envahissantes (GISD) est un inventaire complet de l’information mondiale sur les espèces envahissantes : répartition des espèces « au niveau de l’action », définition et impacts des espèces envahissantes sur les écosystèmes naturels, et options disponibles pour empêcher l’introduction et l’invasion des espèces introduites.

La Base de données sur les espèces envahissantes et la biodiversité insulaire (IBIS) est un nouvel outil du Groupe de spécialistes sur les espèces envahissantes de l’UICN, qui aborde précisément les menaces aux écosystèmes insulaires, lesquels semblent plus vulnérables aux invasions. L’objectif de l’IBIS est de fournir des informations qui aideront à la priorisation et informeront les processus décisionnels dans la gestion des espèces exotiques envahissantes, afin d’améliorer la réponse donnée aux invasions dans les écosystèmes insulaires.

Dans le Pacifique et dans les Caraïbes, le BIOPAMA a défini l’accès à l’information sur la gestion des espèces envahissantes pour les professionnels de la conservation comme prioritaire. Le BIOPAMA soutiendra cet effort dans les pays du Pacifique-ACP, afin de recueillir, compiler et structurer les données sur les espèces exotiques envahissantes que les décisionnaires et gestionnaires d’aires protégées pourront utiliser pour une gestion efficace.

Plus précisément, le Centre commun de recherche de la Commission européenne (CCR-CE), habilité par le BIOPAMA, et le Groupe de spécialistes sur les espèces envahissantes de l’UICN travaillent ensemble pour mettre en œuvre des services Internet améliorés pour la base de données IBIS. L’IBIS sera ainsi la principale ressource informative sur les espèces exotiques envahissantes pour les décisionnaires et les responsables d’aires protégées. Ce sera également un produit informatif important au sein du Système d’information régional de référence du BIOPAMA de l’Observatoire régional du Pacifique pour les aires protégées et la biodiversité. Le Secrétariat pour le Programme régional océanien de l’environnement héberge l’Observatoire régional pour la région Pacifique.

La Base de données actualisée sur les espèces envahissantes et la biodiversité insulaire sera disponible pour les utilisateurs à partir du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014.

Work area: 
Members
Protected Areas
Invasive species
Location: 
Oceania
Go to top