Au-delà des solutions: Un nouveau pacte social vers une gouvernance sur la conservation juste, efficace et inclusive de la diversité biologique et culturelle - Policy Matters (numéro 20, 2015) - Appel à communications

La Commission des politiques environnementales, économiques et sociales (l`UICN CEESP) envisage un numéro entier de sa revue Policy Matters (évalué par les pairs) sur la vision du «nouveau pacte social» (NSC), un mouvement qui cherche à encourager diverses parties prenantes à s’engager collectivement pour une nouvelle éthique de conservation au Congrès mondial sur les parcs (WPC) à Sydney en 2014.
 

CEESP logo

Le NSC a mis en place des dialogues facilités centrés sur la façon de mieux comprendre et de chercher des solutions à la réalisation de la conservation juste et équitable dans le but de promouvoir une gestion des ressources naturelles équitable, inclusive et efficace.

En s’inspirant des leçons apprises à Sydney et à Durban, et en pensant à l'avenir pour 2016 du Congrès mondial de la nature (WCC) à Hawaï, ce numéro spécial vise à mieux comprendre où nous en sommes en ce qui concerne les droits humains et les infractions de l’homme dans les zones de protection et de conservation. En considérant que les «approches basées sur les solutions» à la conservation ont pris racine au WPC et continuent à influencer les discours et la conception du WCC 2016, il y a une prise de conscience parmi les professionnels de la conservation, des scientifiques et des praticiens de la conservation qu’une perspective critique sur la signification de la «solution» - et pour qui – est nécessaire. Comment est-ce que les solutions sont articulées, par qui, et avec quelles considérations aux relations et différences culturelles, de classe, de genre, d'origine ethnique, ou de contexte géographique? Comment pouvons-nous aller au-delà d’une idée d’une solution à court terme pour réexaminer les solutions à long terme qui tiennent compte de l'histoire et des doléances des peuples autochtones? Comment est-ce que nous pouvons créer des solutions qui considèrent les questions de réparation, d’identité culturelle, de relations de pouvoir disparates, et des inégalités par rapport à l’accès aux ressources naturelles?

Nous accueillons des contributions qui se concentrent sur ce dilemme. L’augmentation de la pression sur la terre et les ressources par des intérêts de conservation, le développement et les industries extractives, combiné à des menaces continuelles aux pratiques de propriété foncière et de subsistance collectives, indigènes ou coutumières, continue de créer des schismes entre les objectifs des acteurs de la conservation et ceux des populations locales et autochtones. Lorsque possible, ce numéro spécial fournira des études de cas démontrant la nécessité d'un dialogue concerté, une action critique ainsi qu’un état de la situation des processus actuels de mise en œuvre des principaux objectifs du nouveau pacte social. Ce faisant, elle vise de décortiquer les barrières sociales et politiques à la réalisation de l'équité et des droits dans les zones de protection et de conservation. Nous espérons également explorer comment l'UICN et d'autres organisations de conservation peuvent, dans le cadre de leurs missions de base, plus fermement intégrer les systèmes et les valeurs de la diversité des connaissances dans une ‘nouvelle éthique de conservation,’ tournant autour d’approches fondée sur les droits, l’équitabilité et l’inclusivité par rapport à la conception, la mise en œuvre et la gestion des aires de protection et conservation.

Présentement, nous sollicitons des expressions d'intérêt et des résumés de communication de ceux qui sont intéressés à examiner les liens entre le Nouveau pacte sociale et leur connaissance, politique ou pratique, en vue de faire progresser une vision critique ou réflexive par rapport à ce que la solution pour la gouvernance environnementale mondiale représente aujourd’hui. Nous attendons des documents courts (2500 - 5000 mots), ainsi que des présentations d'impression plus créatives comme la poésie, art, essais photographiques. Nous accueillons les contributions provenant du milieu universitaire, des communautés, des organismes gouvernementaux, des organismes de développement et des organisations non-gouvernementales (locales - internationales). Nous vous présentons certaines thématiques possibles ci-dessous, mais nous sommes également ouverts à d’autres thèmes, par exemple des avis avec un accent régional ou une perspective comparative:

• Dialogues facilités et les processus de résolution des conflits de haut niveau; les processus qui cherchent à résoudre des conflits.
• Perspectives critiques sur les «solutions» en matière de politique et le discours que la conservation de l'UICN, ses Congrès internationaux (WCC, WPC) ou d'autres événements de conservation majeure (par exemple UNFCCC, CDB, COP).
• Des exemples de «solutions» échoués ou ayant mené à des défis mondiaux de conservation.
• Les ‘solutions de base sur la nature’ dans les domaines de réchauffement climatique et les impacts de la conservation de la biodiversité ou de l'industrie (par exemple, les décalages, PSE) sur les communautés locales.
• Réflexions théoriques et conceptuelles sur une `nouvelle éthique de conservation'
• L’inclusion des détenteurs de droits locaux dans la prise de décision
• Les tendances actuelles dans les approches sur la conservation fondées sur les droits (Rights-based approaches ou RBA)
• Lignes directrices sur les mesures concrètes de réparation
• Le savoir traditionnel (Traditional Knowledge) comme une «solution» ou approche en conservation inclusive
• Divers systèmes de gouvernance comme une «solution» ou approche en conservation inclusive
Impacts de la conservation sur les dynamiques entre les sexes, le genre et l'égalité des sexes
• Rôle des solutions dans la facilitation ou empêchement de participations des jeunes ou les partenariats intergénérationnels dans la conservation
• Rôle du secteur privé, de l'industrie et des extractives sur la création des solutions `fondées sur le marché`
• Rôle de l'UICN précisément dans la production de connaissances sur la conservation, ou dans la promotion ou la restriction de la conservation équitable, efficace et inclusive

Les résumés (en anglais, en espagnol ou en français) de maximum 300 mots doivent être soumis à Catie Burlando et Caroline Seagle ([email protected]) avant le 15 Juin 2015. Les papiers complets seront attendus pour le 15 Novembre 2015.
Équipe éditoriale:

Trisha Kehaulani Watson¹²³, Meher Noshirwani¹, Catie Burlando¹², Caroline Seagle¹4, Aroha Te Pareake Mead¹²³4 et Amran Hamzah¹²³

¹l`UICN Commission des politiques environnementales, économiques et sociales (CEESP)
²CEESP Thème sur les peuples auchtotones, les communautés locales, l’équitabilité et les aires protégées (TILCEPA)
³IUCN Commission mondiale des aires protégées (WCPA)
4CEESP Thème sur la gouvernance, l`equitabilite et les droits (TGER)

 

Work area: 
Social Policy
Go to top