Lancement officiel de l’Observatoire pour la biodiversité et pour les aires protégées d’Afrique Centrale

Le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA), a lancé un Observatoire Régional pour la biodiversité et les aires protégées en Afrique Centrale, en partenariat avec l’OFAC, basé à Yaoundé, au Cameroun.C'était en marge de la 14ème réunion du PFBC (Parteneriat pour les Forêts du Basin du Congo), tenue à Brazzaville au Congo, les 8 et 9 Octobre 2014.

Photo de famille

La soixantaine de participants Venus de quatorze pays d’Afrique centrale, de l’Ouest et d’ailleurs, représentaient les gestionnaires de parcs, les services nationaux et régionaux en charge des Aires protégées, les ONGs de conservation, les centres de recherche et de formation, les partenaires (techniques et financiers) à la conservation et au développement.

Cette rencontre fut l’occasion pour eux d'améliorer leur compréhension des mécanismes de collaboration dans le cadre de l’Observatoire, d'échanger sur les formulaires de partage des données et la stratégie de communication, de définir les rôles et fonctions de l’Observatoire et de renforcer leurs capacités en matière d’utilisation des outils de collecte et de traitement des données.

L’initiative BIOPAMA financée par l’Union Européenne et le Groupe d’Etats ACP (Afrique, Caraibes et Pacifique), a pour vocation de fournir une meilleure compréhension sur les tendances et les menaces qui pèsent sur les aires protégées d’Afrique Centrale, afin de renforcer les processus de prise de décisions et faciliter des réponses stratégiques pertinentes, efficaces et en temps opportun. L’Observatoire  est mis en œuvre conjointement par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), le Centre Commun de Recherche (CCR) de la Commission Européenne, en collaboration avec l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC).

Cet observatoire sera une contribution significative dans la collecte, le traitement et la diffusion d’informations/données pertinentes sur l’état des aires protégées en Afrique centrale et permettra de renforcer un processus de prise de décision toujours plus efficace dans la région.

La 14ème réunion du PFBC (Parteneriat pour les Forêts du Basin du Congo), qui s’est récemment tenue à Brazzaville, les 8-9 Octobre derniers, a été l’occasion du lancement de l’Observatoire pour la biodiversité et les aires protégées d’Afrique Centrale. Cet observatoire sera logé au sein de l’OFAC (Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale) et mis en œuvre en partenariat avec le RAPAC (Réseau des Aires Protégées d’Afrique Centrale) et travaillera en étroite collaboration avec les gouvernements, la société civile, les organisations de la conservation au niveau local et international et le secteur privé. «… L’OFAC reste le partenaire idéal pour cette initiative car, il a déjà aidé les pays d’Afrique Centrale, Membres de la COMIFAC (Commission des Forêts d’Afrique Centrale) dans le suivi de l’état des forêts de cette région » a affirmé Sébastien Regnaut, le Coordonnateur de BIOPAMA pour l’Afrique centrale et de l’ouest au sein de l’UICN. Il a même ajouté que, «  à travers BIOPAMA, on pourra aider à un rôle plus important de l’OFAC, dans la fourniture des informations les plus demandées sur l’état de la biodiversité en Afrique Centrale, en mettant l’accent sur la compréhension des priorités pour améliorer la gestion des aires protégées ».

Outre cet objectif essentiel, l’Observatoire vise à accroitre l’accès à l’information. Il aidera également à la coordination générale des activités de renforcement des capacités, axées sur un appui aux agences de gestion des parcs nationaux et décisionnaires, avec pour ambition de mettre la meilleure information scientifique au bénéfice de la gestion des aires protégées. L’Observatoire contribuera également  au partage des informations  et des meilleures pratiques de gestion à travers le monde.

Selon M. Achille Bassilekin, Assistant Secretaire-Général en charge du Departement Développement Economique Durable et Commerce du  Groupe ACP, "Les Etats ACP ont comme priorité la protection de la biodiversité pour le bien-être des millions de personnes vivant dans ces pays. Ceci explique le fait qu’une contribution de 20 millions d’Euros ai été allouée à cet important projet dans le cadre du 10ème FED ». Il a d’ailleurs réitéré l’improtance du programme BIOPAMA en affirmant : « J’espère voir naître de tels observatoires dans lesautres régions, ce qui sera important et déterminant pour le succès global du programme BIOPAMA, d’ici à la fin 2016 ».

La formalisation de l’Observatoire régional pour les Aires Protégées en Afrique de l’ouest est envisagée dans les prochains mois, sous les auspices de l’UEMOA.

Pour plus d’information, contacter  Sébastien Regnaut, Coordinateur Régional du Programme Aires Protégées Afrique Centrale et Occidentale (UICN), Email : sebastien.regnaut@iucn.org; Tél : (226) 50 49 82 34

Toutes les présentations sont disponibles ICI

 

Work area: 
Protected Areas
Forests
Marine and Coastal Ecosystems
Location: 
Asia
West and Central Africa
Oceania
Mauritanie
Burkina Faso
Cameroun
République Démocratique du Congo
Ghana
Guinée Bissau
Mali
Nigéria
West and Central Africa
West and Central Africa
West and Central Africa
Liberia
Niger
Go to top