Nouvelles perspectives pour les dugongs du parc national de l’archipel Bazaruto

Souvent, nos relations émotionnelles avec des sites magnifiques et des espèces étonnantes relèvent d’une question de perspective. En quête de nouveaux angles de prise de vue avec son appareil photo, la bénéficiaire d’une subvention de SOS et membre de l’UICN, Karen Allen, de l’Endangered Wildlife Trust (EWT), révèle la beauté du parc national de l’archipel Bazaruto au Mozambique où vit la plus vaste population de dugongs dans l’ouest de l’océan Indien.

 

Prêt au décollage

Participant à l’une des patrouilles de surveillance aérienne régulièrement menées sur le projet, Karen s’est élevée au-dessus des paysages marins scintillants de Bazaruto – les mers irisées peu profondes et les vastes bancs de sable au milieu desquels les dugongs vulnérables viennent se nourrir dans les bancs d’herbiers marins. Ces vols de surveillance permettent d’identifier les zones particulièrement menacées en répertoriant les observations de dugongs et d’autres espèces telles que la raie Manta et le requin-baleine. Les activités de pêche de la région, légales ou non, sont aussi recensées. Ces données permettent ensuite de développer une carte montrant la répartition des dugongs. Cela s’avère être un outil essentiel car ils sont dispersés sur toute l’étendue du parc et ne sont que rarement visibles, sauf en vol.

Communiquant les dernières nouvelles à SOS, Karen a partagé ses photos, en expliquant : « Je réalise que nous n’avons pas été en contact depuis plus longtemps que d’habitude. Mais cela ne veut pas dire pour autant que nous ne travaillons pas. En fait, nous sommes totalement absorbés actuellement dans la mise en place d’une phase de la stratégie d’application de la loi, qui vise à mettre les dugongs de Bazaruto hors de danger ».

Grâce au projet Dugong Emergency Protection de l’EWT, la gestion des aires marines protégées au Mozambique a connu une nette amélioration. Mai 2014 marque le premier anniversaire de la mise en œuvre de nouvelles mesures d’application de la loi et d’une nouvelle démarche visant à améliorer la stratégie de conservation au sein du parc national de l’archipel. Cette approche a été facilitée grâce au soutien de SOS et un partenariat avec le gouvernement du Mozambique.

Le projet a abouti à des résultats significatifs en matière d’interventions pour la conservation: en atténuant les menaces qui pèsent sur les dugongs dans le parc national, en renforçant l’étendue ainsi que la fréquence des patrouilles marines et en développant les activités de surveillance et de suivi aériens dans l’ensemble de l’archipel de Bazaruto. Cette dernière activité a permis à l’EWT de cartographier la répartition des dugongs et d’identifier deux groupes distincts : l’un à l’intérieur des limites du parc, et l’autre, au nord du parc.

Ailleurs, hors des limites du parc national, d’autres aires abritant des dugongs ont aussi été identifiées. Ces mammifères présents dans ces zones à haut risque sont très vulnérables. Des mesures ont donc aussi été prises pour réduire le taux de mortalité des dugongs à l’extérieur du parc.

 

Work area: 
Members
Red List
Marine threatened species
Mammals
Marine species
Location: 
Mozambique
Go to top