La survie et la prospérité de l’humanité dépendent de l’existence d’infrastructures naturelles fortes, résilientes, capables de répondre et de s’adapter efficacement aux changements. La nature est intrinsèquement forte, mais des siècles d’activités humaines non durables ont porté atteinte aux bases environnementales et naturelles nécessaires à notre survie, à notre bien-être et à la prospérité de nos économies.

Le slogan du Congrès 2012, Nature+, exprime l’importance de la nature et ses liens indissociables avec chacun des aspects de notre vie. Nature+ vise à accroître la résilience de la nature dans un monde incertain et en évolution rapide ; à améliorer la rapidité d’adaptation de la nature et de l’humanité face au changement.

Le Congrès montrera que la santé du monde naturel est cruciale pour répondre aux défis les plus pressants auxquels nous sommes confrontés. Nature+climat ; nature+moyens d’existence ; nature+énergie ; nature+économie, sont quelques-uns des enjeux que le Congrès abordera.

Le Congrès de l’UICN est un rendez-vous mondial où on vient s’engager, définir des plans et des actions pour renforcer la nature et mettre en place un changement réel et durable à l’échelle de la planète. Prenant pour base des résultats concrets des actions de conservation entreprises partout dans le monde, il réunit des personnes et des plans, intérieurs et extérieurs à l’UICN, et façonne ainsi l’avenir de la conservation.

Pendant toute l’année 2011, les Bureaux régionaux de l’UICN ont mis en route les préparatifs du Congrès, en organisant des Forums régionaux de la nature qui examinent les principaux enjeux de chaque région et comment y répondre. Ces événements contribuent à définir des programmes environnementaux régionaux qui nourriront les débats du Congrès l’année prochaine. Ils permettent aux organisations Membres et partenaires de l’UICN d’échanger des expériences et des pratiques optimales en matière de conservation de la nature, et contribuent à ouvrir la voie vers un avenir durable dans leurs régions respectives.

Le Congrès 2012 commencera par un Forum, pendant lequel les Membres et les partenaires de l’UICN débattront des idées et des pratiques de pointe. Le Forum laissera ensuite la place à l’Assemblée des Membres, un parlement environnemental unique au monde, comprenant le secteur gouvernemental et les ONG.
« Une conservation efficace ne peut pas être réalisée par les défenseurs de l’environnement agissant seuls. Le Congrès mondial de la nature 2012 de l’UICN est un espace où l’on laisse de côté les différences et on travaille ensemble pour établir les moyens et les mécanismes d’une bonne gouvernance environnementale, engageant tous les secteurs de la société afin de partager tant les responsabilités que les bénéfices de la conservation », dit Enrique Lahmann, Directeur du Congrès de l’UICN.