Les Parlementaires à l'école de l'APA

24 April 2013 | Article

Un atelier sous régional de réflexion de sensibilisation des parlementaires sur la problématique de l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des revenus issus de leur utilisation dénommé ‘’APA’’ s’est tenu à Bujumbura au Burundi du 2 au 4 avril 2013.

Il a regroupé les parlementaires du Burundi, du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la RDC, du Tchad et  les représentants de la COMIFAC, les partenaires au développement et les personnes ressources. Cet atelier appuyé techniquement et financièrement par l’UICN et la GIZ avait pour objectif principal de sensibiliser et renforcer les capacités des parlementaires sur l’APA et les engager dans les processus y relatifs  au niveau national.

Cet atelier, présidé par la Première-vice Présidente de l'Assemblée Nationale du Burundi, était modéré par les formateurs Mme Galega Prudence, Conseillère technique au MINEPDEP et M. Chouaibou NCHOUTPOUEN, Expert Biodiversité et Désertification de la COMIFAC.

 En effet, 193 pays y compris les pays de l’espace COMIFAC ont ratifié la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) qui est un instrument juridique international contraignant adoptée en juin 1992 pour mettre un terme à l’érosion de la biodiversité. Les Parties à cette Convention s’engagent à atteindre trois objectifs : la conservation de la diversité biologique ; l’utilisation durable de ses éléments ; et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques, notamment grâce à un accès satisfaisant aux ressources génétiques et un transfert approprié des techniques pertinentes, compte tenu de tous les droits sur ces ressources et aux techniques, et grâce à un financement adéquat ».
Les négociations engagées dans le cadre de la Conférence des Parties à la Convention ont abouti à la signature du Protocole de Nagoya. Pour favoriser la mise en œuvre de ce protocole, des initiatives ont été engagées dans le cadre de l’Afrique Centrale. Les Parlementaires ont été identifiés parmi les acteurs susceptibles de mieux influencer ce processus afin qu’ils fassent un plaidoyer en vue de la ratification du Protocole et de la mise en œuvre effective de l’APA dans les pays de l’espace COMIFAC.
A l’issue de la formation, les rôles des parlementaires en matière d’APA, les stratégies à mettre en place pour qu’ils jouent pleinement leurs rôles, ainsi que les besoins en renforcement des capacités sur la base des enjeux et les défis liés à la mise en œuvre du Processus APA dans les pays de l’espace COMIFAC, ont été identifiés. Les plans d’action ont été élaborés par chaque coordination nationale et le bureau régional.

Contact : chantal.wandja@iucn.org


Image des 4 éléments de la nature