IUCN Statement | 29 Aug, 2019

L’UICN, l’Union internationale pour la conservation de la nature, appelle les gouvernements et les citoyens du Brésil et du monde à tout faire pour mettre un terme aux incendies en Amazonie

L’Amazonie est l’un des biomes les plus importants de la planète. Partagée par neuf pays, elle couvre plus de 8 millions de kilomètres carrés et abrite environ 30% de la biodiversité mondiale. L’Amazonie est aussi l’un des puits de carbone les plus importants au monde, et est vitale pour les cycles hydrologiques en Amérique latine et sur toute la planète. Environ 60% de l’Amazonie est située au sein des frontières brésiliennes, ce qui signifie que tout ce qui arrive à cette forêt affectera le Brésil de la même manière, pour le meilleur ou pour le pire.

content hero image

Photo: © NOAA

Les feux de forêts alarmants se propagent dans les aires protégées et sur les terres des peuples autochtones, communautaires et privées. Face à cette urgence, il est impératif d’encourager le travail des organisations environnementales locales et nationales au Brésil. L’UICN, ses Membres du Brésil et du monde entier, et ses six Commissions d’experts, sont prêts à rejoindre ces efforts.

Il est essentiel de reconnaître que ces aires protégées, ces territoires autochtones et ces communautés locales sont le dernier rempart de protection pour la biodiversité la plus importante au monde, et sont une base pour un développement durable et social. Les peuples autochtones ont montré qu’ils pouvaient être d’excellents gardiens des nombreuses richesses de l’Amazonie.

Le Brésil est reconnu depuis toujours comme un pays méga-diverse, culturellement riche, qui recherche un équilibre entre le développement économique et social et son riche patrimoine. Nous savons qu’une vision claire, une détermination sans faille et des ressources adéquates peuvent mettre fin aux incendies. Main dans la main avec les communautés affectées et une société unie, le travail de restauration peut commencer. L’UICN appelle le gouvernement du Brésil, les citoyens brésiliens et la communauté internationale à accroître de façon urgente leurs efforts pour sauver l’Amazonie et agir afin d’empêcher des catastrophes similaires à l’avenir.

« Il est alarmant de voir disparaître sous nos yeux cet espace unique qui offre tellement de bien-être à notre planète », regrette Grethel Aguilar, Directrice générale de l’UICN par intérim. « Il est urgent et essentiel de montrer notre solidarité avec les efforts du Brésil pour arrêter ces incendies et commencer les efforts de restauration. Un manque d’action de notre part serait dévastateur pour toute la planète et ses habitants. »

Reconnaissant les récents efforts pour lutter contre les incendies en Amazonie, l’UICN presse le gouvernement du Brésil à utiliser toutes ses capacités pour mettre un terme à ces feux catastrophiques, aux conséquences terribles pour le Brésil, ses peuples autochtones et la biodiversité. Ces efforts doivent compter sur la solidarité de tous ceux qui sont prêts et disposés à apporter leur aide. Sauver l’Amazonie de ces incendies, c’est donner une deuxième chance à toute l’humanité afin qu’elle puisse continuer à profiter des biens et services offerts par la nature.