Press release | 19 Apr, 2021

Dix aires protégées en Suisse, en France et en Italie entrent sur la Liste verte de l’UICN

Quatre sites en Italie et en République de Corée voient leur statut renouvelé.

Gland, Suisse, 20 avril 2021 (UICN) – L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a admis dix nouveaux sites en Suisse, en France et en Italie sur la Liste verte des aires protégées et conservées de l’UICN, le standard mondial reconnaissant les sites les mieux gérés de la planète. Trois sites existants de la Liste verte en République de Corée et un en Italie ont vu leur statut renouvelé. La Liste verte de l’UICN compte aujourd’hui 59 sites dans 16 pays à travers le monde.

« Les sites admis sur la Liste verte de l’UICN se sont distingués par une gestion exemplaire, une gouvernance équitable et un engagement à long terme en faveur d’une conservation réussie », a déclaré le Directeur général de l’UICN, Dr Bruno Oberle. « Des aires protégées et conservées efficaces sont essentielles si nous voulons mettre un terme à la perte dramatique de vie sur Terre à laquelle nous assistons. Alors que l’UICN et la communauté internationale appellent à la protection de 30 % de la surface de notre planète d’ici 2030, les sites de la Liste verte de l’UICN fournissent les meilleurs exemples d’efficacité et d’inclusivité pour que nos efforts soient couronnés de succès. »

Le Parc National Suisse devient le premier site de la Liste verte de Suisse. Créé en 1914 dans le canton des Grisons, le parc est désigné réserve naturelle stricte (catégorie Ia de l’UICN) et fait partie de la réserve de biosphère de l’UNESCO Engiadina Val Müstair. Le parc couvre 170 km2 de forêts, de prairies subalpines et alpines, ainsi que de roches et d’éboulis. Des espèces menacées à l’échelle nationale comme l’aigle royal (Aquila chrysaetos) et le gypaète barbu (Gypaetus barbatus) se reproduisent à l’intérieur de ses frontières.

Sept des sites nouvellement certifiés sont en France, ce qui porte le total du pays à 22, soit le nombre le plus élevé au monde à ce jour. Il s'agit notamment des réserves biologiques dirigées de la forêt de la Coloraie du Volcan, un site combinant des écosystèmes côtiers et forestiers uniques à La Réunion, ainsi que de la plus haute aire protégée de France, la réserve naturelle nationale des Contamines-Montjoie dans les Alpes françaises. Les autres sites nouvellement inscrits en France sont les réserves naturelles nationales du Haut-Giffre et des Aiguilles Rouges, le site Natura 2000 Bassin du Drugeon, les Marais des basses vallées de l'Essonne et de la Juine, le Domaine de la Tour du Valat, et la réserve naturelle nationale de Sainte-Victoire.

Deux aires protégées en Italie ont été ajoutées à la Liste verte de l’UICN, le parc national Arcipelago Toscano et le parc national Foreste Casentinesi, Monte Falterona et Campigna, tandis que le statut de liste verte du premier parc national du pays, Gran Paradiso, a été renouvelé. Archipel de sept îles méditerranéennes, dont l’île d’Elbe, présentant une grande diversité florale endémiquele parc national Arcipelago Toscano fait partie de la réserve de biosphère de l’UNESCO Isole di Toscana. Le parc national Foreste Casentinesi, Monte Falterona et Campigna, dans les montagnes des Apennins, conserve l’une des plus grandes forêts de hêtres anciennes d’Italie, est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO et est également reconnu au titre du diplôme européen des espaces protégés.

Le Comité de la Liste verte de l’UICN, qui examine les candidatures au nom de l’UICN, a également renouvelé le statut de Liste verte des parcs nationaux de JirisanOdaesan et Seoraksan en République de Corée. Jirisan est le premier parc national établi en République de Corée et est connu comme une « montagne de vie » pour sa biodiversité considérable ainsi que pour ses atouts culturels. Le parc conserve avec succès l’ours noir asiatique menacé à l’échelle mondiale (Ursus thibetanus) ainsi que de nombreuses autres espèces écologiquement significatives. Il protège également plus de 300 sites culturels dont l’un des principaux temples du pays, le temple Ssanggyesa. Le parc national d’Odaesan est connu pour ses cinq pics montagneux et pour la conservation réussie de ses zones humides reconnues d’importance internationale au titre de la Convention de Ramsar. Il abrite et protège également un temple vieux de 1000 ans, désigné trésor national. Le parc national de Seoraksan conserve le Goral à longue queue, menacé à l’échelle mondiale (Naemorhedus caudatus). Les trois sites avaient été inscrits sur la Liste verte de l’UICN pour la première fois en 2014.

« Nous sommes encouragés par le fait qu’un nombre record d’aires protégées et conservées se sont nouvellement qualifiées pour le statut convoité de Liste verte de l’UICN, démontrant leur efficacité à offrir des bénéfices aux populations et à la nature. Leur réalisation incite les plus de 500 sites candidats dans 50 pays qui ont officiellement exprimé leur intérêt à rejoindre la Liste verte pour améliorer leur gestion et leur gouvernance », a déclaré Trevor Sandwith, Directeur du Programme global des aires protégées et conservées de l’UICN.

Les sites de la Liste verte de l’UICN ont fait preuve d’excellence sur la base d’une évaluation rigoureuse par rapport au standard de la Liste verte de l’UICN qui comprend 17 critères structurés en quatre composantes : bonne gouvernance, conception et planification robustes, gestion efficace et résultats effectifs en matière de conservation.

Notes aux rédacteurs

Pour plus d’informations ou pour organiser des interviews, veuillez contacter :

Relations médias de l’UICN : +41 79 536 0117, press@iucn.org  

Des photos (matériel audio/vidéo) sont disponibles ici

Citations à l’appui :

Suisse :

« Rien d’étonnant à ce que le Parc National Suisse, fort de sa gestion participative séculaire, soit la première aire protégée de Suisse à figurer dans la Liste verte mondiale des aires protégées et conservées de l’UICN. Le Groupe suisse d’experts évaluateurs de la Liste verte (EAGL) se réjouit que cet exemple fasse des émules dans les nombreuses aires protégées de Suisse, contribuant ainsi à une gestion et une conservation effective de la biodiversité», a dit Bertrand Montmollin, présidet du comité national Suisse de l'UICN et chef du groupe Suisse EAGL de la Liste Verte. 

« Nous sommes extrêmement fiers d’avoir guidé le Parc national suisse à travers la demande de Liste Verte de l’UICN. Cela correspond à notre vision, de rassembler les gens et de favoriser l’impact pour la protection de la nature. Contactez-nous si vous êtes intéressé à devenir un candidat de la Liste Verte vous-même », a dit Roman Eyholzer, CEO de la Fondation Porini, partenaire d'implémentation. 

« Faire maintenant partie du groupe exclusif d’aires protégées inscrites de la Liste Verte est un grand honneur pour le Parc national suisse. Nous espérons pouvoir inspirer de nombreuses autres organisations en Suisse à postuler pour ce précieux label », a dit Ruedi Haller, directeur du Parc National Suisse 

Italie :

« La Liste Verte de l’UICN est la certification internationale d’excellence la plus importante en matière de gouvernance des aires protégées. C’est avec grand honneur que nous reconnaissons que trois parcs nationaux italiens (Arcipelago Toscano, Foreste Casentinesi et Gran Paradiso) ont atteint cet objectif. Il s’agit d’un résultat dans lequel le Ministère a investi et il montre la valeur de notre précieux capital naturel, non seulement en termes de protection de la biodiversité, mais aussi autour de sa gestion globale », a dit Roberto Cingolani, ministre de la Transition Ecologique de l'Italie.

Corée :

« Je suis très heureux que trois parcs nationaux coréens, dont Odaesan, Seoraksan et Jirisan, aient été réinscrits sur la Liste Verte des aires protégées et conservées de l’UICN. Dans la décision de la COP 13 de la CDB (CBD COP XIII/2), la Liste Verte de l’UICN a été promue comme norme volontaire pour l’efficacité de la gestion des aires protégées. KNPS y participe depuis 2012 et a accumulé des expériences en énumérant les parcs nationaux coréens sur la Liste Verte. Récemment, la région asiatique s’est beaucoup intéressée à la Liste Verte de l’UICN et KNPS est prête à partager ses expériences et ses connaissances avec les communautés mondiales. La gestion efficace des aires protégées sera importante dans le Cadre mondial sur la biodiversité pour l’après-2020. Je crois que la Liste Verte de l’UICN jouera un rôle crucial pour l’après-2020. Le KNPS renforcera sa collaboration avec l’UICN en encourageant la gestion efficace des aires protégées par le biais de la Liste verte. » a dit M Hyung-Kun Song, Chef du Korea National Park Service (KNPS).

France:

« Nous nous félicitons de cette reconnaissance de la gestion efficace et du bon état de conservation de ces 7 aires protégées françaises, qui seront, je n’en doute pas, des sources d’inspiration et autant de références pour de futurs candidats à la Liste verte ! La diversité et la richesse des habitats et des espèces, des statuts de protection et des systèmes de gouvernance français de métropole et d’Outre-mer sont mis à l’honneur au travers de ces 22 sites labellisés qui participeront très prochainement à la création d’un réseau francophone de la Liste verte, et plus globalement, au rayonnement de la communauté de la Liste verte au niveau international, » a dit Jean-Philippe Siblet, Attaché honoraire du Muséum National d’Histoire Naturelle et Président de l’EAGL France

Marais des basses vallées de l'Essonne et de la Juine:

« Être sur la liste verte de l’UICN est une source d’immense fierté et de reconnaissance qui récompense l’investissement de tous les acteurs locaux (associations, municipalités, services départementaux, naturalistes, etc.). Cette approche contribuera également à accroître encore nos besoins en matière de gestion de ces sites remarquables. »

Asters, Conservatoire d'espaces naturels de Haute-Savoie: 

« Nous sommes très fiers d’intégrer la Liste Verte de l’UICN à nos réserves naturelles de montagne. Le processus de certification a été une expérience enrichissante qui a mis nos pratiques en perspective et en amélioration. »

Coloraie du Volcan Forest Managed Biological Reserves: 

« Nous sommes très fiers de cette intégration dans la Liste verte! Le processus a été long et le travail collectif était acharné, mais l’objectif est une protection efficace des habitats naturels des îles tropicales très spécifiques et de nombreuses espèces endémiques, avec l’intégration des communautés locales. »