Iroise, le trésor de mer

Le Parc naturel marin d’Iroise, premier parc naturel marin français, a été créé en 2007, et a atteint le statut de la Liste Verte de l'UICN en 2014. Situé à la pointe du Finistère entre l’île de Sein, Ouessant et les limites de la mer territoriale, le Parc protège 350,000 hectares d’espace marin. 

Véritable trésor de mer, l’Iroise constitue une zone refuge pour de nombreuses espèces. Une richesse naturelle dont ont su tirer profit les hommes en faisant de l’Iroise un espace avec de forts enjeux socioéconomiques.

Le Parc naturel marin d’Iroise a, comme tous les parcs naturels marins, pour objectifs de mieux connaître le milieu marin, de le protéger (richesse des fonds marins, des espèces comme les oiseaux et mammifères marins mais aussi patrimoine culturel) et de développer durablement les activités dépendantes de la mer (activités maritimes sur les îles, pêche et exploitation du champ d’algue durables). 

Iroise on Protected Planet (WDPA)

Le parc naturel marin d'Iroise est une zone remarquable présentant des ressources naturelles exceptionnelles et accueillant de nombreuses activités de pêche traditionnelles. Le patrimoine culturel est extrêmement varié et marqué par des phares en mer. La biodiversité en mer d'Iroise est surprenante. Elle est composée de dizaines d'espèces d'algues, de mammifères marins, d’oiseaux et d'autres espèces moins connues ou simplement plus discrètes.

La mer d’Iroise est un site important pour de nombreuses espèces de mammifères marins. Elle abrite une colonie de phoques gris. Deux groupes de grands dauphins résident toute l’année dans l’archipel de Molène et la chaussée de Sein. D’autres espèces sont également de passage en Iroise : dauphins communs, marsouins communs, dauphins de Risso…

Le parc est également reconnu entant qu’aire marine protégée en vertu de la convention d'Oslo-Paris (OSPAR). Une grande partie de son périmètre est répertorié sous les directives européennes Oiseaux et Habitats (Réseau Natura 2000) et le parc comprend également une réserve de biosphère de l'UNESCO.

Issu d’un long processus de concertation, la création du parc naturel marin d'Iroise fait aujourd'hui la fierté des populations locales vivant à la fois sur la côte du Finistère et à l'intérieur des terres.

Le Parc Naturel marin d'Iroise n’est pas un simple cadre technocratique: sa gestion s’appuie sur une forte implication des élus dans la mer d'Iroise, des ministères, des professionnels de la mer, des associations, des usagers réguliers et occasionnels ou de simples observateurs, qui contribuent tous à son fonctionnement. Le conseil de gestion du parc naturel d'Iroise est responsable de la gestion de l’AMP, en étroite relation avec le gouvernement et les départements. Pour une meilleure compréhension et une plus grande efficacité de gestion, ses membres sont impliqués dans les processus décisionnels et établissent, dans le cadre d'une approche intégrée, les programmes d’actions à mettre en œuvre visant à apporter les solutions à même de relever les défis en mer d’Iroise . Tous les membres du conseil de gestion jouent un rôle dans le processus de décision de manière à continuer de protéger et de développer un territoire maritime dont la gestion leur appartient.

Le parc offre de nombreuses activités tout au long de l'année pour les touristes et les habitants de la région, y compris des programmes éducatifs pour tous les âges, les excursions en bateau, les activités de pêche et les sports. Répondant à une demande croissante pour les activités sociales, culturelles et de loisirs, l'économie locale bénéficie de la protection d'Iroise tout en améliorant son efficacité et sa gestion en matière de gouvernance.

L'estran rocheux de l'île de Sein, avec en arrière-plan le phare dominant l'îleCet article est écrit par le Parc naturel marin d’Iroise pour la série 'Inspiring Places' pour la newsletter' Protecting the Planet'. 

Go to top