Vers une meilleure connaissance des rapaces au Maroc

Le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN (UICN-Med), en collaboration avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) et le Gouvernement régional de l’Andalousie, ont organisé, du 2 au 4 octobre 2018, un cours sur les méthodes de recensement et de suivi de ces oiseaux de proie.

Depuis 2015, les trois partenaires ont développé des activités de transfert de connaissances sur la conservation des rapaces menacés entre techniciens et gestionnaires des deux rives de la Méditerranée.

Le cours, qui a lieu du 2 au 4 octobre dans le site naturel du Jbel Moussa au Maroc, vise à parvenir à une meilleure connaissance de ces espèces au Maroc, très peu étudiées auparavant.

L’objectif principal de cette rencontre a été de renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la conservation et l’étude des rapaces menacés et de jeter les bases pour la création d’un réseau de suivi des populations de ces espèces, afin de parvenir à évaluer leur état de conservation et leurs menaces potentielles, ainsi qu’à développer des propositions d’actions de conservation. La formation sera focalisée, pour cette première édition, sur les rapaces rupicoles diurnes.

Les principaux bénéficiaires de ce cours ont été des acteurs impliqués dans la conservation des oiseaux au Maroc, à savoir: des techniciens de l’administration publique chargés  de la protection de l’environnement, des membres d’ONG de conservation des oiseaux, des chercheurs des universités et d’autres organismes de recherche, des professionnels du tourisme ornithologique, etc.

Cette formation est organisée dans le cadre du projet « Safe Flyways – reducing energy infrastructure related to bird mortality in the Mediterranean », financé par la Fondation MAVA, et s’intègre dans les activités identifiées comme nécessaires à l’élaboration du plan stratégique de conservation des rapaces au Maroc.

En collaboration avec: Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD), GREPOM, SEO Birdlife, VCF, Fundacion Migres, Association Marocaine pour la Fauconnerie et la Conservation des Rapaces

Avec le soutien de: Mava, et Consejería de Medio Ambiente y Ordenación del Territorio

Pour plus d’informations : Catherine Numa

 

Go to top