Pour une Egalité Femmes-Hommes dans la gestion participative des ressources naturelles en Afrique Centrale

Informer et  sensibilisier tous les intervenants du secteur forêt-environnement sur les bénéfices d’une prise en compte du Genre et du renforcement du pouvoir d’action des femmes dans la gestion des ressources forestières“ tel était l’objectif de  l’atelier d’information et de sensibilisation sur le genre et son intégration dans le plan de convergence de la COMIFAC qui a été organisé le 11 janvier 2011 dans  la salle de conférence du Monastère des Bénédictins Mont-Fébé à Yaoundé au Cameroun par la COMIFAC/PACEBco, la facilitation du Partenariat sur les Forêt du Bassin du Congo (PFBC) et la GIZ.

Baka lors d'une séance de visualisation à Mambélé, cameroun Photo: Intu B.

Placé sous la houlette du Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, l’atelier a rassemblé 23 représentants des partenaires techniques et financiers (ACDI, GIZ, Banque Mondial, FAO, SNV, PACEBCo, UICN, WWF…), des organisations de la société civile, des administrations et les membres de l’équipe du Secrétaire Exécutif de la COMIFAC et de la Facilitation du PFBC.

Au terme des exposés, échanges et débats enrichissants qui ont ponctué cette assise facilitée par Mme Julienne TSANGUEU-SEPPOU, les participants ont adopté la mise en place d’un Comité ad hoc COMIFAC sur le Genre et arrêté son mandat. Ainsi, ce comité sera constitué des experts et points focaux Genre des partenaires techniques et financiers de la COMIFAC. Les associations, ONG et Réseaux  devant être consultés tout au long du processus. Par ailleurs, une feuille de route a été établi dont le suivi de la mise en œuvre revient au Comité Ad hoc Genre COMIFAC. Les activités phares retenus dans cette feuille de route comprennent entre autres  un projet de résolution à soumettre aux Chefs d’Etats lors du sommet de Yaoundé + 12 et l’élaboration d’une stratégie et directive sous-régionale sur l’Égalité Femmes – Hommes. Les participants ont également formulé les recommandations à l’endroit de la COMIFAC de :

  • Passer de l’IFD à GEB;
  • Prendre en compte la cohésion globale du Plan de Convergence lors de l’insertion des activités sur le genre;
  • S’appuyer sur les évaluations existantes faites par l’ACDI;
  • Capitaliser les expériences en matière des PFNL en vue d’un partenariat diversifié;
  • Utiliser les savoirs locaux;

En effet, lors de la cérémonie d’ouverture, M. Cleto Ndikumagenge, Facilitateur Délégué du PFBC a relevé dans son propos qu’il serait temps qu’une véritable égalité soit promue entre les femmes et les hommes dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles pour une amélioration considérable  du bien être de l’humanité.

Quant au Secrétaire Exécutif adjoint de la COMIFAC (SEA), M. Martin Tadoum, il a souligné l’insuffisante prise en compte des recommandations du sommet de la CEEAC de 2004 au niveau de la gestion des ressources naturelles en matière de genre ; de même qu’il a fait remarquer que ni la Déclaration de Yaoundé (1999), ni le Traité instituant la COMIFAC et le Plan de Convergence de la COMIFAC (2005) n’intègrent pas de façon explicite les aspects genre dans leurs priorités. D’où il a recommandé aux parties prenantes de saisir l’opportunité actuelle de révision du Plan de convergence pour intégrer le genre comme l’une des thématiques prioritaires.

L’UICN fait partie du comité ad hoc qui a été mis en place et compte apporter beaucoup plus sa contribution dans l’élaboration de la directive sous-régionale.
 

Work area: 
Forests
Location: 
West and Central Africa
Cameroun
West and Central Africa
Go to top