Article | 06 Avr, 2015

La découverte de sapins du Ziyuan a apporté un nouvel espoir à l'une des espèces d'arbres les plus menacées de la Chine

Vingt-et-un sapins du Ziyuan (Abies ziyuanensis) ont été découverts au bout de huit mois de travaux intensifs sur le terrain dans la réserve naturelle provinciale de Yinzhulaoshan, Guangxi, en Chine, rapporte David Gill, membre de l'organisation FFI (Fauna and Flora International), bénéficiaire d’une subvention SOS et membre de l'UICN. Ce projet de conservation de l'espèce Abies est financé par SOS depuis le mois de janvier de cette année.

 

Les sapins du Ziyuan (Abies ziyuanensis) et du Yuanbaoshanu (Abies yuanbaoshanensis) comptent parmi les espèces d'arbres les plus menacées de Chine.

Confinées dans des zones limitées de la Chine du Sud, les deux espèces n'existent qu'en peuplements réduits et sont en voie de disparition : moins de 300 sapins du Yuanbaoshan et quelque 600 sapins du Ziyuan subsistent encore dans leur habitat sauvage.

Sur la Liste Rouge de l'UICN, le sapin du Ziyuan figure en tant qu'espèce menacée, tandis que le sapin du Yuanbaoshan y est inscrit comme espèce hautement menacée. Bien que ces espèces aient été au bord de l'extinction, elles n’ont fait l'objet d’aucune intervention de conservation efficace, explique David Gill.

Soutenue par SOS, Fauna and Flora International Chine, bénéficiaire d’une subvention et membre de l'UICN, a mis sur pied une équipe réunissant des autorités locales, des réserves naturelles, des communautés locales et une institution scientifique dans le but de régénérer les deux Abries.

Dans le cadre d'un accord historique signé en juin 2014, la réserve naturelle provinciale de Yinzhulaoshan, la réserve naturelle nationale de Yuanbaoshan, le département des forêts de Ziyuan, le département des forêts de Rongshui, l'institut de botanique de Guangxi et le bureau des forêts de Guangxi se sont tous engagés à fournir le personnel et les moyens nécessaires pour sauvegarder ces espèces sur la base d’une action concertée.

Après trois mois de planification, le travail sur le terrain a officiellement débuté en mars par le déploiement de patrouilles et d'observateurs parcourant la réserve de Yinzhulaoshan. Située dans le nord de la province de Guangxi, cette réserve abrite un peuplement génétiquement unique de sapins du Ziyuan, qui ont subi un déclin dramatique : passant de 2500 individus en 1959 à seulement 50 individus en 2012.

Une équipe composée de quatre membres du personnel de la réserve naturelle et six gardes forestiers se sont relayés pour passer la réserve au peigne fin en faisant des allées et venues à travers ses reliefs variés, à la recherche de sapins du Ziyuan.

Bien que certaines études aient été menées sur le terrain depuis les années 1980, personne n'avait jusqu'ici réalisé une exploration exhaustive des 5000 hectares de la réserve. Il est donc encore permis d'espérer que d'autres sapins du Ziyuan seront découverts dans des parties inexplorées de la forêt. Au mois d'octobre, vingt-et-un sapins du Ziyuan, qui n'avaient pas été repérés précédemment et comprenant des arbres jeunes et adultes, avaient été identifiés.

La découverte des ces sapins du Ziyuan porte de 50 à 71 le peuplement connu de ces arbres dans la réserve, et il ne fait aucun doute que chacun d'entre eux jouera un rôle majeur dans la survie de l'espèce.

Ces découvertes sont de nature à encourager tous les collaborateurs du projet à entreprendre des nouveaux travaux et des nouvelles recherches, déclare David Gill. La réserve naturelle de Yinzhulaoshan a soumis à l'administration locale une demande de relèvement de statut de la réserve, de provincial à national, rappelant ainsi l'importance de cette zone pour la conservation de l'espèce Abies.

À propos de SOS

Protéger les espèces menacées est une nécessité absolue car il s'agit de protéger des parties de notre système de survie. La faune et la flore sauvages, la nature entière, non seulement nous permettent de subvenir à nos besoins fondamentaux, nous procurant nourriture, combustible et abri ; elles sont également des sources d'inspiration artistique, linguistique et décorative, pour ne mentionner que quelques exemples. Aujourd'hui, nous protégeons plus de 200 espèces. Merci de bien vouloir contribuer à SOS pour nous aider à poursuivre notre œuvre de protection de notre patrimoine naturel.