Artículo | 01 Sep, 2021

Lutte contre la criminalité environnementale : les acteurs au chevet du complexe PoMoCo

L’atelier transfrontalier de mise en réseau des acteurs de lutte contre la criminalité environnementale autour du complexe PoMoCo (PONASI au Burkina Faso, Mole au Ghana et la Comoé en Côte d’Ivoire) s’est tenu à Ouagadougou, Burkina Faso, du 18 au 20 août 2021.

La rencontre visait à susciter la mise en réseau et la coopération entre les acteurs engagés dans la Lutte contre la Criminalité Environnementale (LCE) évoluant autour et au sein du complexe PoMoCo.

La trentaine de participants venus de trois pays (Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Ghana), sont issus des aires protégées du complexe PoMoCo, des postes et unités de la chaine de contrôle de surveillance.

L’atelier a été l’occasion de partager les expériences en matière de criminalité environnementale, et de se familiariser avec la plateforme du Système d’Informations sur la Criminalité Environnementale (SICE) afin de pouvoir enregistrer les crimes environnementaux constatés.

A l’issue des travaux et discussions, plusieurs recommandations ont été formulées, notamment le renforcement de l’implication des communautés locales dans le système de renseignement dans le cadre de la lutte contre la criminalité environnementale autour du complexe ; la protection des sources d’information et des informateurs ; et l’élargissement de l’accord de gestion transfrontalière aux trois pays, entre autres.  

La rencontre était organisée par le Programme Régional pour l’Afrique Centrale et Occidentale (PACO) de l’UICN, à travers le projet Gouvernance régionale des aires protégées en Afrique de l’Ouest (PAPBio C2-Gouvernance). Pour rappel, La composante 2 du PAPBio (Gouvernance régionale des Aires Protégées et sécurité) vise à insuffler une dynamique régionale pour la gestion efficace des aires protégées et des risques climatiques, le partage et la capitalisation des expériences et connaissances à tous les niveaux, et la lutte contre la criminalité environnementale.

Pour plus d’informations :

Dr Ogoudje I. AMAHOWE, Expert en criminalité faunique en Afrique de l’Ouest : ogoudje.amahowe@iucn.org