Artículo | 01 Sep, 2021

Stopper le déclin de la biodiversité d’ici 2030 : le projet BIODEV2030 officiellement lancé au Bénin

L’atelier national de lancement du projet de "Facilitation dengagements pour la biodiversité - BIODEV2030" et de restitution des résultats de lévaluation et hiérarchisation des menaces sur la biodiversité au Bénin s’est tenu à Cotonou du 5 au 6 août 2021.

L’atelier a connu la présence effective d’une cinquantaine de participants issus de l’administration publique, des institutions nationales, des structures de recherches, du secteur privé, des organisations de la société civile, des collectivités locales ainsi que des partenaires techniques et financiers. Il visait à partager les résultats des évaluations de l’état de la biodiversité et des différentes menaces qui pèsent sur elles et d’identifier deux secteurs clés qui impactent le plus la biodiversité au Bénin.

A l’issue des travaux, les participants ont examiné le rapport des résultats de l’évaluation sur le diagnostic concernant les principales causes de la perte de la biodiversité grâce à l’outil STAR. Cette étude réalisée par le Laboratoire d’Écologie Appliquée de l’Université d’Abomey-Calavi a été présentée aux participants par le Prof. Brice Sinsin, ancien recteur de l’Université d’Abomey-Calavi.

L’évaluation des écosystèmes habitats des divers groupes taxonomiques étudiés montre selon la revue de littérature une tendance à la régression de leur superficie entre 2005 et 2015. A l’unanimité, les données de littératures et les avis des experts indiquent une baisse de la population de ces espèces au cours du temps malgré la présence de plusieurs massifs forestiers et réserve de biodiversité représentant environ 25 % du territoire national.  

Les participants ont également identifié les secteurs clés qui influencent la biodiversité au Bénin, notamment : l’agriculture et aquaculture (secteur agricole et pêche) ; l’utilisation des ressources biologiques (secteur forestier : bois d’œuvre et PFNL) ; et le développement résidentiel et commercial (secteur de l’urbanisation). Ces secteurs économiques à fort impact sur la biodiversité au Bénin serviront de base de référence pour le projet "Facilitation d’Engagements pour la biodiversité" BIODEV2030 pour réduction des pressions d'ici 2030.

Diverses recommandations ont été formulées, notamment élargir le groupe de travail multi acteurs à d’autres structures telles que la direction générale de l’environnement et du climat, l’association des importateurs d’intrants agricoles, la douane, le ministère de l’économie et des finances, les banques etc.

Il faut noter que la ratification de la convention sur la diversité biologique par le Bénin en juin 1994 témoigne de sa volonté politique manifeste à assurer la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique. Cette volonté du pays s’est concrétisée par l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’action nationale sur la biodiversité en vue d’arrêter la perte de la diversité biologique à l’horizon 2020. Malgré ces efforts, le Bénin continue d’enregistrer une perte de sa biodiversité.

Le projet de "Facilitation d’engagements pour la biodiversité - BIODEV2030" est mis en œuvre au Bénin par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) à travers le financement de l’Agence Française de Développement avec le partenariat de l’Expertise France. L’UICN, pour une meilleure efficacité s’appuie dans son intervention au Bénin sur l’ONG Eco-Benin en collaboration avec le Point Focal – Convention sur la Diversité Biologique au Bénin. 

Pendant les 17 mois que durera le projet BIODEV2030 créera les conditions d’un dialogue national impliquant les parties prenantes autour des secteurs économiques stratégiques et pertinents. Ce dialogue vise à catalyser les engagements volontaires nationaux et sectoriels concrets permettant de réduire les pressions sur la biodiversité au cours de la prochaine décennie. Les contributions volontaires des acteurs constitueront un grand pas vers la construction d’objectif commun ambitieux en matière de la conservation de la diversité biologique.

A la suite à l’atelier de lancement du projet BIODEV2030, une mission de consultation des acteurs sur tout le territoire national s’est déroulée du 11 au 17 août 2021 et a confirmé la hiérarchisation des menaces sur la biodiversité. L’équipe était composée de l’Assistant technique du projet BIODEV2030, du point focal de la Convention sur la diversité biologique au Bénin et d’une équipe du Laboratoire d’Écologie Appliquée. Elle a conduit les travaux d’évaluation des menaces sur la biodiversité au Bénin a consulté les acteurs sur tout le territoire national. En effet, l’étude d’évaluation et hiérarchisation des menaces sur la biodiversité au Bénin a révélé deux secteurs stratégiques : l’agriculture et l’aquaculture ainsi que l’utilisation (prélèvement) des ressources biologiques. La présente mission qui fait suite à l’atelier national de lancement du projet BIODEV2030 vise donc à faire des consultations auprès des différents acteurs qui interviennent au niveau de ces deux secteurs.    

Rappelons qu’en Afrique de l’Ouest, le projet BIODEV2030 est mis en œuvre au Benin, au Burkina-Faso, en Guinée et au Sénégal.

Pour plus d’information : AKAMBI Is Deen, Assistant technique du projet BIODEV2030, Bénin, isdeen.akambi@ecobenin.bj