Communication sur la biodiversité visant l’arganier du Maroc

07 March 2012 | News story

Notre projet est une compagne de sensibilisation et de communication sur la biodiversité visant l’arganier (Argania spinosa .L Skeels) de l’Oriental du Maroc. C’est une essence relique et endémique du Maroc.

L’arganier est un écosystème original et unique à l’échelle de la planète, doté d’une valeur culturel et patrimoniale très élevée. On estime que depuis un siècle, sa superficie a diminué de moitié sous la pression croissante des activités humaines.

L’arganier couvre une bande côtière plus ou moins clairsemée sur une grande partie de la plaine de Souss et sur tous les bassins versants du Haut Atlas de l’Anti- Atlas. Il est également représenté dans le massif montagneux des Beni snassen au Nord Est du Maroc, où il a été très peu étudié. Environs 1000 arbres en bon état de végétation ont été recensés sur une surface de 300 ha. Autrefois, cette forêt représentait une forêt naturelle dense de la zone côtière méditerranéenne. Malheureusement, elle a été dégradée par la pression anthropozoogène et les aléas climatiques (sécheresse).

Il faut rappeler que la forêt d’arganier des Beni Snassen est endémique du Maroc et peu connue du publique au niveau de la région de l’oriental du Maroc. C’est une forêt en pleine dégradation à cause de la sécheresse, l’absence de régénération et la pression d’exploitation de la part de la population locale (Commune de Chouyhia) : la pression du cheptel et l’exploitation irrationnelle du bois a sensibilisé. En effet, l’arganier est une plante d’intérêt économique qui produit l’huile d’argan qui très recherchée sur le marché national et international. Rappelons également que les populations locales manifestent un ferme attachement à l'arganier malgré toutes les contraintes, tant naturelles que socio-économiques.

Malgré les efforts de l’administration des eaux et forêts au niveau régional, il reste encore beaucoup à faire. Conscientes du rôle écologique et socio-économique inestimable de cette ressource naturelle, l’UICN CEC Maroc et les partenaires locaux estiment conjointement qu’il s’avère indispensable et urgent d’enrayer le processus de dégradation de l’Arganeraie de la région de l’oriental qui reste l’un des symboles de la richesse naturelle et écologique de la région méditerranéenne et qui risque de disparaître si rien n’est fait face aux changements climatiques et face à la pression humaine.

Le Projet de l’équipe UICN CEC Maroc est en adéquation avec des priorités et des objectifs de l’UICN Med qui vise la promotion des secteurs compatibles avec la gestion durable des ressources naturelles et le développement des technologies de conservation, de valorisation des ressources naturelles et d’utilisation rationnelle de la diversité biologique dans le sud de la Méditerranée.

CONTACT: Pr MELHAOUI Mohammed, melhaouimohammed@yahoo.fr