Des Décideurs à l’école de la bonne gouvernance des réservoirs des barrages à usages multiples.

15 September 2011 | News story
0 CommentsWrite a comment

Dans le cadre du projet GWI Barrages de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’atelier de formation sur le thème de la « Gouvernance autour des réservoirs des barrages à but multiples : promouvoir des éléments de bonnes pratiques », premier du genre, s’est tenu du 26 au 28 juillet 2011 à Pama sous la présidence du Secrétaire général de la région de l’Est.
 

Destiné aux décideurs intervenant autour du barrage de la Kompienga, cet atelier avait pour objectif de favoriser l’avènement d’une meilleure gouvernance autour du réservoir du barrage de la Kompienga en vue de prévenir et gérer de façon concertée et optimale les conflits d’utilisation des ressources naturelles par les différents acteurs. Il s’agissait de former et d’informer les acteurs intervenant sur le réservoir du barrage de la Kompienga sur les bonnes pratiques en matière de gestion des réservoirs des barrages à usages multiples. Des représentants des différents services techniques et  des collectivités territoriales concernés par la gestion du barrage ainsi que les représentants de l’UICN ont effectué le déplacement de PAMA.
L’atelier a été organisé autour de trois thèmes que sont : i) le concept de gouvernance (définition, principes et modalités), ii) les forces et faiblesses de la gouvernance autour du barrage de Kompienga iii) ainsi que les propositions pour une meilleure gouvernance autour de ce barrage. Les échanges autour de ces différents thèmes ont abouti à un certain nombre de recommandations :
1. Elaboration d’un Recueil des textes juridiques relatifs aux différentes activités menées autour du barrage
2. Projet d’appui aux activités socio-économiques des communautés rurales dans la zone d’influence du barrage hydroélectrique de la Kompienga
3. Evaluation socio-économique des retombées du barrage de la Kompienga
4. Audit environnemental pour le barrage de la Kompienga
5. Réalisation d’aménagements spécifiques pour les éleveurs et les agriculteurs
6. Mise en place d’un cadre de concertation des acteurs et œuvrer à son fonctionnement réel
7. Sensibilisation des communautés relativement au respect des textes juridiques
8. Poursuivre le processus entamé pour la bonne gouvernance autour du barrage.

La formation, organisée par l’International Institute for Environment and Development (IIED) et l’UICN/Burkina Faso a été animée par la Commission Droit de l’Environnement/UICN du Burkina Faso.
 


Comments

0 Comments
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha