Lancement de l’Atlas Forestier Interactif de la RD Congo et du Projet de développement et de mise en œuvre d’un Système de Gestion de l’Information Spatiale (SyGIS)

28 January 2011 | News story
0 CommentsWrite a comment

La première version de l’Atlas Forestier Interactif de la République Démocratique du Congo a été officiellement  présentée ce mercredi 19 janvier à  Kinshasa par World Ressourses Institute (WRI) devant un parterre de partenaires dans la conservation et au développement.

Produit avec l’appui financier du Programme Régional de l’Afrique Central pour l’Environnement, (CARPE), de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), l’Atlas Forestier Interactif se veut un outil moderne d’intégration efficace de la télédétection, des bases de données statistiques et géo référencées, et de la cartographie.  Il vise à faciliter la prise de décision quant à la gestion des ressources forestières du pays, en améliorant la qualité et la disponibilité des informations géographiques relatives à ces dernières.

Par la même occasion, WRI a également lancé le Projet de développement et de mise en œuvre d’un Système de Gestion de l’Information Spatiale (SyGIS) financé par la Banque Mondiale.

Prenant la parole, le représentant du Ministre de l’Environnement  a  exprimé sa gratitude au Gouvernement américain à travers l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) et le Programme Régional de l’Afrique Centrale pour l’Environnement (CARPE), et à la Banque Mondiale pour l'intérêt accordé aux questions liées à la gouvernance des ressources forestières du Bassin du Congo en général et de la République Démocratique du Congo en particulier.
Il a invité le Comité National de Pilotage du Zonage Forestier ainsi que  les partenaires impliqués dans les secteurs de forêt et de la conservation de la nature à alimenter sans relâche cette base de données afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle d’outil de gestion, de prise de décision et de meilleure connaissance du territoire forestier national.
 « Saisir les opportunités des nouvelles technologies, développer des outils de gestion de l’information, améliorer les systèmes de gouvernance et de transparence, renforcer les capacités nationales, est un devoir que s’est donné le Gouvernement de la République Démocratique du Congo afin de lutter efficacement contre l’exploitation forestière illégale en particulier et d’assurer une gestion durable et responsable de ses ressources pour le bien être de la population en général », a-t-il déclaré.
A l’instar des autres pays de la sous-région, cette demande a été concrétisée en RDC par la signature d’une convention de collaboration en 2006 entre WRI et le Ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme dont l’objet vise non seulement le renforcement des capacités de l’Administration et des autres acteurs du secteur mais aussi le développement des outils susmentionnés et leurs intégrations dans le processus de prises de décisions.  
Ladite convention porte essentiellement sur :

  1. la collecte, la production, la mise à jour et la diffusion des données géographiques, statistiques et qualitatives existantes relatives à l'utilisation et à la gestion durable des ressources forestières de la RDC ;
  2. le renforcement des capacités institutionnelles en termes de production, de collecte et de traitement des données, afin de renforcer l'application de la réglementation forestière dans le but d'accroître l'efficacité du suivi, du contrôle et de la prise de décision en matière d'exploitation forestière.

Parmi tant d’activités plus tangibles de WRI dans la sous-région, figure également la production et la dissémination d’Atlas forestiers interactifs, dont celui de la RDC, de la RCA, du Gabon et du Cameroun.
L’élaboration de ces Atlas, et de tout ce qui les constitue,  est une entreprise particulièrement novatrice dans le cadre du renforcement des capacités nationales en matière de contrôle forestier et plus globalement de gestion durable et socialement bénéfique des ressources forestières dans la sous-région.  Il est aussi un signe fort et concret des efforts engagés les pays depuis plusieurs années en matière de transparence et de gouvernance dans le secteur forestier.  De plus, la production des Atlas forestiers dans les pays forestiers de la sous-région par WRI est une contribution significative à l’atteinte des objectifs d’harmonisation des politiques forestières dans les pays de la COMIFAC.


Toussaint MOLENGE/Dorothée SWEDI
 


Comments

0 Comments
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha