La mangrove, un trait d’union entre les peuples

18 May 2009 | News story

Les communautés des villages gambiens de Bouram, Bali Mandinka et Diassobo, ont séjourné du 21 au 25 avril dernier dans le village sénégalais de Dassilamé Sérère situé  dans le delta du Saloum.  C’était dans le cadre d’une visite d’échanges organisée par le projet Initiative Mangrove en Afrique de l’Ouest (IMAO) conjointement mis en œuvre par Wetlands International Afrique et l’UICN. L’objectif de cette activité était  de renforcer les capacités des femmes de la Gambie en techniques de reboisement de la mangrove et de production d’huitres et de miel.

Au-delà de la question du reboisement, il s’agissait d’initier des échanges entre communautés afin de promouvoir les bonnes pratiques en matière de conservation de la ressource. La visite a permis de  découvrir les valeurs de la mangrove à travers les expériences novatrices développées dans le delta dans les domaines de l’ostréiculture et l’apiculture. La sensibilisation sur les enjeux liés à la conservation de la mangrove était également au rendez à travers des émissions radios diffusées sur les antennes de la radio communautaire  et une pièce de théâtre mise en scène par la troupe antidote du village de  Dassilame sérère.