Réserve biosphère transfrontalière Mauritanie-Sénégal

18 February 2009 | News story

Un outil de protection des ressources naturelles

Mauritanie, 04 Février 2009

Le ministre mauritanien délégué auprès du premier ministre chargé de l'environnement et du développement durable, M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Cheikh et son homologue sénégalais, M. Di Boca ont supervisé le 04 février 2009, la cérémonie d'inauguration d'une réserve biosphère transfrontalière entre la Mauritanie et le Sénégal marquant le jumelage du parc de Diawling et du parc sénégalais N'Djoj.

 A cette occasion, M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Cheikh a souligné que les relations entre la Mauritanie et le Sénégal qui sont déjà solides, seront renforcées par cette inauguration qui contribuera au raffermissement du développement de cette zone conformément aux orientations des dirigeants des deux pays frères. Sentiment largement partagé côté sénégalais à en croire les propos de M. Di Boca qui a indiqué que cette inauguration couronne la coopération bilatérale fructueuse au service du développement des régions frontalières.

Auparavant, le maire de N'Diagou, M. Oumar Djei avait,  dans son mot de bienvenue,  salué cette réalisation qui, à ses yeux, aura un impact positif sur les conditions de vie des populations concernées. Une attente d’autant plus légitime que cette réserve vise à protéger les ressources naturelles de la région, à renforcer les capacités des collectivités locales et à développer la recherche scientifique.En rappel, la réserve humaine et naturelle transfrontalière mauritano-sénégalaise a été créée le 28 juin 2005 sur financement de l'Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN). Elle a bénéficié de l’appui du Programme régional de conservation de la zone côtière et marine de l’Afrique de l’Ouest (PRCM) aussi bien à sa phase 1 qu’à la présente phase 2 en cours d’exécution.