De la parole aux actes, l’UICN inaugure des bureaux parmi les plus écologiques d’Europe

04 June 2010 | International news release

Gland, Suisse, 4 juin 2010 (IUCN) – L’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, inaugure aujourd’hui son nouveau Centre de la conservation, une référence en matière de construction durable.

Un bâtiment écologique modèle, l’immeuble offre jusqu’à 140 postes de travail sur 2 000 m². Il a été construit en moins de deux ans grâce aux contributions de Holcim, Philips, Kinnarps, Romande Energie, la Commune de Gland, la Fondation MAVA et autres donateurs. Une extension du jardin naturel certifié de l’UICN a été financée par la Loterie Romande.

Un prêt sans intérêt sur 50 ans de CHF 20 millions pour la construction du bâtiment a été alloué par la Confédération suisse.

« Le nouveau Centre de la conservation de l’UICN marque une étape déterminante dans notre histoire, » déclare Julia Marton-Lefèvre, Directrice générale de l’UICN. « Il permet à l’UICN d’accueillir tout le personnel de son siège mondial et de renforcer les partenariats avec les autres organisations clés qui y cohabitent avec nous. Ce nouveau bâtiment démontre aussi notre volonté d’agir selon les principes que nous prônons, en faisant usage des techniques les plus innovantes respectant les normes écologiques les plus strictes. »

Le Centre accueille aussi d’autres organisations majeures dans le monde de la conservation : la Convention Ramsar, la fondation MAVA et l’Association mondiale des zoos et aquariums.

Les bâtiments sont responsables de 40 pour cent de la consommation énergétique mondiale. Le nouveau Centre de la conservation de l’UICN vise à être le premier immeuble de bureaux d’Europe à obtenir la certification LEED Platinum (la norme US la plus élevée) en plus de la certification suisse MINERGIE-ECO_P, récompensant construction et design écologiques et faible consommation énergétique.

Quelques caractéristiques innovantes : utilisation de l’eau de pluie pour les toilettes et l’irrigation, récupération de la chaleur des réfrigérateurs, parc solaire d’une valeur de CHF 1 million qui redistribue de l’électricité au réseau local, système d’éclairage innovant et à faible consommation, matériaux de construction locaux et recyclés, chauffage géothermique, système décentralisé d’alimentation en air contrôlé en CO².

Le bâtiment a été conçu par agps.architecture, qui a fait partie de l’équipe ayant dessiné le nouveau terminal E de l’aéroport de Zurich. Le projet a été géré par Karl Steiner Total Services Contractor.

SAS Prince Albert II de Monaco, Micheline Calmy-Rey, Ministre suisse des affaires étrangères et Bertrand Piccard, explorateur suisse se joindront aux Conseil et personnel de l’UICN pour la cérémonie d’inauguration.

De nombreux autres amis et soutiens de l’UICN, dont le biologiste et conservationniste suisse Luc Hoffmann et le leader environnementaliste Maurice Strong seront aussi présents, ainsi que les représentants des industries et organisations partenaires.

« Ce bâtiment est un modèle de collaboration en faveur d’un avenir plus durable. 2010 est l’Année internationale de la biodiversité, c’est le moment adéquat pour démontrer notre volonté d’agir en apportant la preuve qu’il est possible de bâtir des bureaux écologiques, et que cela est efficace et même avantageux au niveau des coûts de fonctionnement, » ajoute Mme Marton-Lefèvre.

Pour plus d’informations:

http://www.iucn.org/conservationcentre

Contact média:

Pia Drzewinski, Chargée de relations médias, UICN pia.drzewinski@iucn.org,
tel. 022 999 0313, mob. 079 857 4072.

Téléchargez le kit de presse : http://www.iucn.org/about/union/secretariat/centre/press/


Au sujet de l’UICN

L’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, aide à trouver des solutions pratiques aux problèmes de l’environnement et du développement les plus pressants de l’heure.

L’UICN œuvre dans les domaines de la biodiversité, des changements climatiques, de l’énergie, des moyens d’existence et lutte en faveur d’une économie mondiale verte, en soutenant la recherche scientifique, en gérant des projets dans le monde entier et en réunissant les gouvernements, les ONG, l’ONU et les entreprises en vue de générer des politiques, des lois et de bonnes pratiques.

L’UICN est la plus ancienne et la plus grande organisation mondiale de l’environnement. Elle compte plus de 1 000 membres, gouvernements et ONG, et près de 11 000 experts bénévoles dans quelque 160 pays. Pour mener à bien ses activités, l’UICN dispose d’un personnel composé de plus de 1 000 employés répartis dans 60 bureaux et bénéficie du soutien de centaines de partenaires dans les secteurs public, privé et ONG, dans le monde entier.

www.uicn.org