Protéger les océans est avantageux économiquement

22 May 2009 | International news release

La protection des océans par le biais d’aires protégées marines peut assurer des revenus plus élevés et plus durables que leur exploitation continue, grâce au tourisme et à une pêche réglementée. C’est la conclusion d’une nouvelle publication de l’UICN regroupant des études de cas relatifs aux avantages écoomiques des aires protégées marines, lancée à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité au 2e Congrès international d’aires protégées marines qui se tient à Washington.

En 1999, un réseau d’aires protégées marines a été créé le long de la côte ouest de Hawaii, suite à des préoccupations liées à la surpêche pour les aquariums. Huit ans après, dans les zones contiguës, la pêche totale et celle des deux espèces principales était plus importante que lors des 40 années écoulées. Etude de cas Hawaii Occidental (English)

A Fidji, près de l’île de Viti Levu, dans l’aire marine de Navakavu, gérée localement, une augmentation de 3% de la pêche dans les quatre années suivant l’établissement de la protection a généré un accroissement de revenus de 28 700 dollars US pour les communautés locales. Etude de cas Navakavu (English)

Une troisième étude de cas montre que les pêcheurs opérant près de l’aire protégée marine de Kulape-Batu-Batu, dans la province de Tawi-Tawi aux Philippines, ont vu leurs revenus s’accroître de près de 20% seulement un an après l’établissement de cette réserve marine. Etude de cas Kulape-Batu-Batu (English)

« Ces études montrent que la prohibition de la pêche ou d’autres utilisations extractives dans des aires marines choisies est économiquement avantageuse », explique Carl Gustaf Lundin, Directeur du Programme mondial milieu marin de l’UICN. « Bien gérées, les aires protégées marines aident à la reconstitution des stocks de poissons, ce qui accroît le rendement dans les zones voisines et améliore la situation économique des communautés locales ».

Les aires protégées marines attirent également le tourisme, une autre source importante de revenus favorisée par la conservation marine.

Depuis l’établissement d’une zone de non-pêche totale dans l’île britannique de Lundy, une petite aire protégée marine de 4 km2 créée en 2003 dans le canal de Bristol, le tourisme s’est développé considérablement : les activités du voyagiste local ont notamment doublé depuis 2003. La pêche bénéficie également de la création de cette zone : les homards sont plus abondants et d’une plus grande taille moyenne à l’intérieur et à l’extérieur de l’aire protégée, qui devrait contribuer à reconstituer les stocks halieutiques de la région et à accroître le rendement des pêcheries. Etude de cas Lundy (English)

« En cette Journée mondiale de la biodiversité, l’UICN apporte des preuves du fait que la protection des océans est bonne pour la biodiversité, mais aussi pour l’économie », dit Julia Marton-Lefèvre, Directrice générale de l’UICN. « Ces exemples de différentes régions du monde montrent qu’il n’y a plus d’excuses pour continuer d’exploiter les océans jusqu’à ce qu’il ne reste rien, ce qui entraînerait au final la destruction complète des pêcheries, pour ne rien dire de celle de la diversité de la vie sur notre planète ».

Moins de 1% des océans de la planète sont protégés à l’heure actuelle, par rapport à près de 12% de la surface terrestre. Dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, les Etats ont décidé d’accroître la protection des océans en portant ce pourcentage à 10% d’ici 2010.

Equipe relations médias:

Porte-parole:

  • Carl Gustaf Lundin, Directeur du Programme mondial milieu marin de l’UICN, carl.lundin@iucn.org
  • Experts sur chacune des quatre études de cas : voir chaque étude de cas pour leurs coordonnées.

Etudes de cas:

Aire protégée marine de Kulape-Batu-Batu, Philippines: http://cmsdata.iucn.org/downloads/marine_protected_areas_kulape_batu_batu.pdf  

Aire marine de gestion locale de Navakavu, Fidji: http://cmsdata.iucn.org/downloads/marine_protected_areas_navakavu.pdf   

Réseau d’aires protégées marines de Hawaii Occidental, Etats-Unis: http://cmsdata.iucn.org/downloads/marine_protected_areas_hawai.pdf  

Zone de non-pêche de l’île de Lundy, Angleterre: http://cmsdata.iucn.org/downloads/marine_protected_areas_lundy.pdf