L’IMPD se compose d'une unité de gestion des projets (basée au bureau régional de l’Afrique de l’Est et Australe de l’UICN), d'un Groupe Consultatif Pastoral, d'un Comité de Coordination de Partenaires, d'un réseau électronique global de plus de 1200 membres (WISPnet) et de divers partenaires travaillant sur des thèmes spécifiques de gestion des connaissances.

Le Groupe Consultatif Pastoral (GCP) est un mécanisme clé pour guider la planification thématique par l’IMPD, établir  l'ordre du jour pour les domaines prioritaires, et servir de contrôle pour le travail de l'unité de coordination. Le Groupe Consultatif Pastoral a remplacé le Groupe Consultatif Scientifique au cours des discussions antérieures sur la façon dont l’IMPD devrait fonctionner et se propose de s’assurer que les éleveurs soient mieux consultés dans le travail important du réseau.

Cependant, rencontrer régulièrement les représentants des éleveurs dans le monde entier n'est pas une option réaliste et le GCP est donc un groupe non défini de représentants d’éleveurs qui se rencontrent de façon opportuniste dans des rassemblements pastoraux mondiaux et régionaux. Entre ces réunions l’IMPD essaye de maintenir la contribution des éleveurs en travaillant étroitement avec les agences d’éleveurs aux niveaux national et régional qui ont un mandat des communautés  pastorales: par exemple les organisations d'adhésion pastorale.

Le but du Comité de Coordination des Partenaires (CCP) est de s'assurer que l’UICN fasse son travail sur ce que le GCP a défini comme important et de soutenir l’IMPD grâce à un appui technique. Le CCP comprend le PNUD FEM, le PNUD Kenya, le Centre pour la mise en valeur des terres arides du PNUD, l’UICN, le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA), Oxfam Royaume Uni, l'Initiative de communication des Eleveurs (PCI), RECONCILE, Practical action, le Programme de Gestion des Ressources des Terres Arides (ALRMP), Acord, Fundacion del Sur, Forum Européen sur la Conservation de la Nature et le Pastoralisme et Bilitaal Maroobe.

WISPnet comporte un réseau de plus de 1200 membres tirés des organismes pastoraux, de l'ONU, des ONG, des bailleurs et des individus intéressés. WISPnet envoie une mise à jour  mensuelle sur les événements et les activités passés, en cours et à venir ayant rapport avec le pastoralisme aussi bien que sur les dernières publications. WISPnet sert comme la voie principale de communication de l’IMPD par laquelle il lance des études de gestion des connaissances et d'autres activités, et par laquelle les partenariats sont créés.

L’IMPD est un réseau qui peut permettre à des institutions partout  dans le monde d'entrer en contact et de créer des partenariats et l’IMPD a facilité un certain nombre de ces liaisons. Actuellement, l’IMPD gère également un budget pour des projets de gestion des connaissances (travail de politique et de plaidoyer), et a mis en application ces activités à travers des partenariats avec environ 25 agences différentes partout dans le monde. Des partenariats de l’IMPD pour la gestion des connaissances se créent autour des différentes questions thématiques sur lesquelles l’IMPD travaille, telles que l’économie du pastoralisme, les droits pastoraux à la terre, ou les impacts de politique sur les environnements pastoraux.