Période : 2008-2012

Contexte :

A la fois très productif et d’une extrême fragilité, le littoral mauritanien subit des pressions diverses et connaît des changements rapides. Caractéristique de ces transformations brutales, la baie de l’Etoile encourt des risques croissants de dégradation de son écosystème, des richesses écologiques qu’il abrite et de sa haute valeur esthétique. Afin d’inverser cette tendance, une révision en profondeur de la politique d’aménagement de la zone côtière a été engagée avec l’élaboration du plan Directeur d’Aménagement du Littoral mauritanien (PDALM) qui reconnaît à la baie de l’Etoile un caractère prioritaire nécessitant l’élaboration et la mise en œuvre d’une Directive d’Aménagement du Littoral (DAL).

Descriptif du projet :

Objectifs :

Le projet sera de participer à l’aménagement du littoral mauritanien en favorisant la préservation de ses valeurs écologiques et de ses potentiels économiques au bénéfice du développement durable de la Mauritanie. Articulé autour d’un objectif global visant l’élaboration et la mise en œuvre des outils de planification, de conservation et de valorisation des fonctions écologiques, sociales et économiques de la baie de l’Etoile, le projet est organisé en trois composantes :

·         Les outils nécessaires au suivi écologique et au zonage de la baie de l’Etoile sont opérationnels,

·         Les textes définissant le statut et le système de gestion de la baie de l’Etoile sont élaborés, adoptés et mis en œuvre,

·         Un programme de valorisation du site, basé sur l’éducation environnementale et la promotion de l’écotourisme, est développé et sa mise en œuvre initiée.

Principaux résultats attendus :

Cette expérience, en plus des résultats locaux qu’elle devra permettre d’atteindre, sera l’occasion de tirer des leçons et d’identifier les meilleures pratiques pour l’aménagement concerté de la zone côtière de la Mauritanie. L’UICN soutiendra ce processus en favorisant le suivi des recommandations internationales, l’élaboration et la mise en œuvre des documents officiels, et le renforcement des capacités locales de gestion en lien avec d’autres initiatives du PRCM. A plus long terme, l’éducation et la communication environnementale produiront des effets plus profonds sur le désir des habitants de Nouadhibou de maintenir le site en bon état de conservation et sur le comportement des usagers du site de manière générale


Modalités d’intervention et partenariats :

Conduit par le programme UICN Mauritanie avec participation du MACO, fonds MAVA 

Mode opératoire

L’UICN est le maitre d’œuvre principal du projet et assure la coordination de la mise en œuvre de l’ensemble des activités ainsi que la gestion financière et la consolidation du rapportage. Un comité de pilotage sera constitué et composé de représentants de l’UICN, de la FIBA, de la Direction des Aires Protégées et du littoral (DAPL / Ministère chargé de l’environnement) et de la commune de Nouadhibou. Présidé par la DAPL, le comité de pilotage est l’instance ultime de décision concernant la mise en œuvre du projet. Avec son appréciation, l’UICN cherchera à identifier, parmi les acteurs, un partenaire engagé, légitime et compétent pour prendre en charge progressivement la coordination du projet.