Période : 2008-2012

Contexte :

Le Projet d'Appui à la GEstion des Pêches Artisanales Transfrontalières (PARTAGE)  a comme zone d’intervention la Mauritanie et le Sénégal. Il vise l’élaboration et la mise en oeuvre de trois plans d’aménagement participatifs sur des pêcheries artisanales et côtières transfrontières. Cet objectif est poursuivi sur la base d’un programme de recherche et de suivi et de règles définies en concertation par les gestionnaires des pêches et les représentants de la profession du Sénégal et de la Mauritanie.

Trois plans d’aménagement (mulets, Courbine et tassergal seront concertés et mis en oeuvre conjointement par les deux Etats afin de renforcer la durabilité des pêcheries et leur exploitation pacifique. Ils seront intégrés dans les systèmes de gestion des pêches nationaux du Sénégal et de la Mauritanie, tout en étant en cohérence avec les politiques sous-régionales.

Ses domaines d’intervention prioritaires sont (i) le renforcement des capacités régionales de gestion et de gouvernance des pêches en particulier la société civile ; (ii) l’appui à  la gestion des ressources partagées et (iii) l’appui au  développement et à  la mise en œuvre de plans d'aménagement et de gestion des pêcheries

 

Descriptif du projet :

Objectifs :

1. Les stocks clés de poissons pélagiques côtiers partagés entre la Mauritanie et la partie nord du Sénégal (dont mulets, courbine et tassergal) sont restaurés et conservés à travers un système cohérent de gestion concertée transfrontalière ;

2. Les stocks contribuent durablement à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire en Mauritanie et au Sénégal ;

3. Les modèles et outils de gestion ainsi développés sont mis à la disposition des acteurs de la sous-région

Principaux résultats attendus :

1 (‘gestion concertée’) – Les éléments structurels d’un système de gestion concertée transfrontalière responsable des stocks migrateurs sont mis en place.

2 (‘plans d’aménagement & recherche scientifique’) - Des plans d’aménagement concertés responsables des stocks migrateurs partagés sont élaborés et appliquées (Nota – la recherche appliquée pour informer la gestion constitue une partie très importante de cet objectif).

3 (‘valorisation des filières’) - Les potentiels en valeur ajoutée des filières des stocks migrateurs partagés sont réalisés. L’éco-certification constitue une partie très importante de cette composante.

4 (‘diffusion’) - Les modèles de gestion responsable développés sont mis à la disposition des acteurs de la sous-région. Cet objectif représente le lien entre le projet aux cadrages sous-régionaux tels que la Commission Sous-régionale des Pêches (CSRP) à Dakar et le Programme Régional de Conservation des Zones Côtières et Marines (PRCM), initiative de FIBA, UICN et le WWF.

5 (‘coordination’) – Le projet fera l’objet d’une coordination technique et administrative efficace. Vu l’origine Mauritanienne de ce projet et son biais vers les eaux mauritaniennes, le projet sera coordonné à partir de Nouakchott, avec une cellule de coordination sénégalaise basée à Dakar et un bureau satellite à St. Louis.

Il est mis en œuvre à travers quatre composantes opérationnelles (Aménagement, Recherche, Développement des filières et Communication) regroupant les activités qui contribuent à l’atteinte des résultats attendus de ce projet.  

  

Modalités d’intervention et partenariats :

Conduit par les programmes UICN Mauritanie et Sénégal avec participation du MACO, fonds PRCM.

Plusieurs bailleurs ont conjugué leurs efforts et entendent apporter leurs contributions financières pour assurer les objectifs du dit projet. Il doit bénéficier d’un appui représenté par le volet 1.4 de la convention CSRP/AFD. Le projet est également retenu comme un projet de démonstration du programme CCLME. 

Mode opératoire

Le maître d’œuvre principal de ce projet est l’UICN. Les partenaires impliquées dans la mise en œuvre (Maîtrise d’œuvre déléguée) sont les ministères des pêches de Mauritanie (DARO) et du Sénégal (DPM), le CRODT et l’IMROP, les Organisations professionnelles de Mauritanie et du Sénégal (FNP, FENAGIE et CONIPAS). 

 

Contacts :

Cheikh Abdellahi OUld Inejih : cheikh.inejih@iucn.org