Politique régionale des ressources en eau de l’Afrique de l’Ouest : impliquer la société civile pour une meilleure mise en œuvre

25 July 2014 | News story

Du 21 au 22 juillet 2014, s’est tenu à Niamey au Niger, l’atelier d’information et de sensibilisation des acteurs de la société civile des bassins du Niger et du Mono sur la politique régionale des ressources en eau de l’Afrique de l’Ouest (PREAO). Cette rencontre s’inscrit dans la mise en œuvre du Partenariat pour la Gouvernance Environnementale en Afrique de l’Ouest (PAGE) initié par le Programme Afrique Centrale et Occidentale de l’Union pour la Conservation de la Nature (UICN-PACO) et fiancé par l’Agence suédoise de développement internationale (Asdi). Elle a bénéficié de l’appui technique du Centre de Coordination des Ressources en Eau de la CEDEAO (CCRE) et de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).

L’atelier a réuni pendant deux jours, 46 acteurs de la société civile, ressortissants des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Cameroun, Niger, Nigéria, Mali, Tchad et Togo. Son animation technique a été assurée par le Centre de Coordination des Ressources en Eau de la CEDEAO (CCRE) et la coordination régionale des usagers et usagères de l’eau du bassin du Niger (CRU-BN).

L’atelier visait à aider les organisations de la société civile intervenant dans la gestion durable des ressources en eau dans l’espace des bassins du Niger et du Mono à mieux s’approprier du contenu de la PREAO et de son plan d’action de mise en œuvre (PAMO) pour améliorer leur implication dans sa mise en œuvre.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été marquée par quatre allocutions : l’allocution du représentant du Secrétaire Exécutif de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN), l’allocution du représentant de la CEDEAO, l’allocution du directeur Régional de l’UICN-PACO et le discours d’ouverture du Secrétaire Général du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement du Niger.

Dans son intervention, le représentant de l’ABN M. Robert DESSOUASSY, responsable de l'observatoire du bassin du Niger, a souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants et témoigné sa reconnaissance à l’UICN sans oublier de relever l’intérêt de l’atelier pour la société civile. Par sa part, Prof. Aimé NIANOGO, Directeur Régional de l’UICN-PACO, s’est réjoui du choix du thème de l’atelier qui est d’une importance capitale. Ensuite, il a fait un rappel des objectifs du PAGE à l’origine de la rencontre. Pour finir, il a fait observer que la gestion de l’eau est un défi qui s’impose à tous les acteurs et au premier plan les acteurs de la société civile. A la suite de son intervention, Mahamane Dédéou TOURE a, au nom de la CEDEAO, rappelé le processus d’élaboration de la PREAO qui a été participatif à tout point de vue. Il a fait noter l’importance de l’atelier qui participe au devoir d’informer les acteurs sur la PREAO pour en faciliter la mise en œuvre. Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement a rappelé l’importance de l’eau et les défis auxquels sa gestion durable impose. Il a également rappelé les principes de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et a mis en exergue les attentes des retombées de cette rencontre dans un contexte marqué par le démarrage du processus d’élaboration du PAGIRE du Niger. Il a exhorté les participants à bien assimiler leurs rôles et traduit toutes les reconnaissances des pays de la sous-région à l’UICN-PACO pour les efforts consentis en matière d’accompagnement.

L'atelier a formulé les recommandation suivantes à l'adresse des institutions régionales:

  • Faciliter l’implication des utilisateurs de l’eau dans la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de la PREAO.
  • Harmoniser la structuration des utilisateurs de l’eau dans les bassins hydrographiques d’Afrique centrale et occidentale.
  • Renforcer les capacités des utilisateurs de l’eau dans les thématiques en lien avec la mise en œuvre de la PREAO.
  • Appuyer les utilisateurs (CNU, forum des citoyens, …) dans la dissémination de l’information sur la PREAO auprès des communautés dans les pays.
  • Appuyer les utilisateurs de l’eau à acquérir les capacités de mobilisation des ressources financières.
  • Inciter les organisations des utilisateurs de l’eau des bassins hydrographiques d’Afrique centrale et occidentale à promouvoir la solidarité agissante dans l’espace commun.

Cette activité de sensibilisation sera conduite par la PAGE tout au long de sa durée à profit des acteurs de la société civile des principaux bassins hydrographiques d’Afrique de l’Ouest.

Pour plus d’informations, veuillez contacter : yacouba.savadogo@iucn.org


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale