Changement climatique : un partenariat fort pour trouver les solutions d'adaptation

18 February 2013 | News story

Les experts environnementaux d’Afrique de l’Ouest, réuni à Ouagadougou les 11 et 12 février 2013, ont établi les axes potentiels d’un partenariat, sur la base des différentes initiatives sous régionales, dans le but de développer un programme conjoint sur les changements climatiques dans l’espace CEDEAO.

L’Afrique de l’Ouest est l’une des sous-régions les plus exposées aux changements climatiques avec des cycles de sécheresse et d’inondations récurrentes. Toute chose qui constitue un frein pour le développement économique et social de la région.

Au regard d’une telle menace, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et ses partenaires travaillent à créer une synergie et une cohérence d’action sous régionale en vue de faire face aux enjeux environnementaux tels que la gouvernance de l’eau, la gestion des forêts et des terres, la sécurité alimentaire ainsi que la biodiversité. « Nous sommes convaincus qu’il manque des maillons dans la chaîne des acteurs et des compétences, que des outils existent mais ne sont pas valorisés au profit de tous, que les politiques ne jouent pas un rôle assez fort, que l’essentiel reste à faire dans tous les domaines », ainsi s’est exprimé le représentant du directeur régional de l’UICN PACO, Jean Marc Garreau à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier.

Dans cette même lancée, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Salif Ouédraogo, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a souligné que les résultats sur le terrain n’ont pas encore atteint les impacts souhaités. Pour cela, il a encouragé les acteurs à redoubler d’effort, à valoriser les connaissances et à aller résolument vers une coordination des actions. Selon le ministre, les États pris individuellement, ne peuvent faire face aux changements climatiques, si les institutions régionales ne menaient pas des actions de grande envergure pour limiter les impacts des changements climatiques. C’est dans ce sens qu’il a encouragé l’UICN / PACO, à travers son programme PREMI (Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la gestion de l’Environnement) dont la riche expérience sur le terrain a permis d’engranger des résultats positifs.

En se proposant une fois de plus, d’assurer le rôle de facilitation pour l’élaboration d’un programme régional conjoint sur le changement climatique, l’UICN entend apporter sa contribution à la réflexion et la résolution des enjeux environnementaux en Afrique de l’Ouest. Aussi les experts ayant pris part à l’atelier ont recommandé le maintien de la dynamique de collaboration amorcée entre les Etats de la CEDEAO à travers l’institutionnalisation d’un mécanisme permanent de concertation.

Tous ont approuvé la nécessité d’élaborer un programme régional conjoint notamment sur la base des initiatives innovantes et gaps identifiés au cours de l’atelier. Ils ont par ailleurs formulé des recommandations pour une mobilisation des ressources financières nécessaires pour la mise en œuvre de ce programme conjoint notamment auprès des parties prenantes. Le suivi de la formulation du programme conjoint a été confié au comité de pilotage du Programme d’action sous régional de réduction de la vulnérabilité en Afrique de l’Ouest (PASR-RV-AO).

Pour plus d'information merci de contacter : Sylvain ZABRE ou Maxime SOMDA


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale