CAMEROUN: mission de l’équipe de KUDATUBE dans la Réserve de Faune de Douala-Edéa

08 February 2013 | News story

Au cours des mois d’aout et septembre 2012, douze campements de pêcheurs (Mombo, Gabon, Koutaba, Monpoisson, London, Eboulelombe 55, 75, Mpêh, Malende) et deux villages (Yavi 1 et 2 et Yatou) situés le long de la Sanaga  dans la partie Sud de la réserve de faune de Douala Edéa ont reçu la visite de l’équipe de KUDATUBE et de ses partenaires.

Deux missions de terrain ont été organisées avec des objectifs multiples tels que sensibiliser les populations sur la nécessité de protéger tortues marines et autres espèces emblématiques vivant au sein de la Réserve (éléphants, lamantins, etc…), expliquer le processus actuellement en cours de reclassement de la réserve en parc national, encourager la création et la redynamisation de comités d’écotourisme gérés par les populations locales. Les missions ont également permis de présenter les inventaires biologiques menés afin de mieux connaitre les espèces fauniques et floristiques vivant au sein de l’Aire Protégée et enfin de débuter les activités de cartographie des couloirs de migration des éléphants effectuées afin de mieux connaitre la dynamique de l’espèce et à terme contribuer à diminuer les conflits entre populations et pachydermes, fréquemment observés dans la zone de Yavi, Yatou, Monpoisson, Eboulelombe Gabon et dans la zone de 55.

Afin d’étoffer les informations sur les éléphants, et suivant les indications fournies par les populations, une partie de l’équipe s’est également rendue dans les villages de Yavi 1, Yavi 2 et Yatou installés le long de la Sanaga, ce qui fut l’occasion d’identifier des habitants de la zone susceptibles d’être employés sur certaines activités du projet telles que guides de terrain et enquêteurs.

Ces rencontres ont permis d’insister sur le statut de protection légale dont bénéficient tortues marines, éléphants et lamantins et d’expliquer l’intérêt en matière de conservation de l’environnement du processus de reclassement de l’AP.

Les questions de braconnage et autres habitudes susceptibles de porter atteinte à la conservation de la biodiversité ont été abordées et des conseils visant à favoriser la gestion durable des ressources naturelles ont été fournis par l’expert biologiste de KUDATUBE. La présence lors de ces missions d’un représentant des services de la conservation a permis de rappeler le rôle de ces derniers au sein de l’AP, notamment en matière de répression des activités de braconnage.

Etait également présent lors des missions le technicien en charge de la conservation des tortues marines à Ebodjé, zone d’intervention historique de KUDATUBE. Celui-ci a pu informer les communautés des actions de conservation menées dans le site de Campo Ma’an et présenter les bénéfices actuellement tirés par les populations des activités écotouristiques développées autour de la thématique des tortues marines, ainsi que la dynamique globale de développement en cours dans sa zone d’intervention.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR KUDATUBE:

Page présentant les activités de l'association


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale