Projet d’appui à la participation multi-acteurs au processus REDD+ au Cameroun, Gabon, Congo et RCA

01 October 2012 | Project description

Titre du projet : Appui à la participation multi-acteurs au processus REDD+ au Cameroun, Gabon, Congo et RCA
Sites pilotes du projet :

  • Tri-National de la Sangha (TNS) entre le Cameroun, la République Centrafricaine et la République du Congo
  • zzTri-National Dja-Odzala-Minkebe (TRIDOM) entre le Cameroun, le Gabon et la République du Congo

CONTEXTE

Depuis 2009, plusieurs pays du Bassin du Congo, avec le soutien des bailleurs de fonds et des partenaires au développement, ont amorcé une phase de préparation au mécanisme de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des Forêts (REDD+). Les pays du Bassin du Congo sont à différents niveaux dans l’accomplissement des étapes requises pour cette préparation. Tandis que certains ont déjà vu leurs documents de Plan de Préparation à la REDD+ (R-PP) approuvé par les bailleurs de fonds, ouvrant ainsi la porte au décaissement des fonds pour la phase d’élaboration de leurs stratégies nationales, d’autres en sont encore à l’étape de lancement du processus d’élaboration de tels documents. Toutefois, l’ensemble de ces pays fait encore face à un problème important de mobilisation et d’implication active des parties prenantes dans le processus REDD+, non seulement au sein des pays, mais également au niveau régional. Cela est de nature à compliquer le dialogue et l’harmonisation des visions et le consensus minimum nécessaire pour faire avancer les dynamiques régionales en matière de REDD+.
 
Dans le cadre de sa mission qui est d’encourager, d’influer et d’assister les sociétés du monde entier à conserver la diversité et l’intégrité de la nature, l’UICN travaille en étroite collaboration avec les gouvernements et les partenaires au développement pour faciliter l’émergence d’un cadre cohérent de mise en oeuvre des politiques de REDD+. C’est dans cette logique que s’aligne le projet « Appui à la participation multi-acteurs au processus REDD+ au Cameroun, Gabon, Congo et RCA » qui porte entre autres sur la mobilisation et la structuration des réseaux d’acteurs des pays des paysages transfrontaliers TRIDOM (Tri-National Dja-Odzala-Minkébé) et TNS (Tri-National de la Sangha) afin d’assurer leur participation et contribution effective aux processus REDD+ des Etats du Bassin du Congo. Il est financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Fonds Forestier du Bassin du Congo (FFBC). 
 
OBJECTIFS DU PROJET
 
Le projet s’inscrit dans l’objectif global de la communauté internationale et des pays du Bassin du Congo qui est de réduire la déforestation et la dégradation des forêts. Le projet voudrait, à travers ses interventions, contribuer à l’amélioration du cadre législatif et politique des pays du Bassin du Congo permettant le développement des initiatives REDD+ avec la prise en compte des droits et des intérêts des communautés tributaires des forêts.
 
RESULTATS ATTENDUS DU  PROJET
 
De façon spécifique, le succès du projet sera mesuré au regard des résultats ci-après :
  • des propositions d’amendement dans la perspective REDD des législations et politiques forestières et environnementales sont soumises aux gouvernements des pays concernés ;
  • les processus nationaux et sous régionaux REDD+ sont coordonnés par des institutions multi-acteurs ;
  • les différentes parties prenantes notamment les populations pauvres et marginalisées sont formées et sensibilisées en matière de REDD+, et leurs contributions à l’élaboration des politiques et stratégies REDD+ sont capitalisées, documentées et diffusées ;
  • les initiatives pilotes en relation avec la REDD+ sont développées par les populations à la base et les leçons apprises de ces activités pilotes sont collectées et disséminées au niveau national et sous régional ;
  • la COMIFAC, est accompagnée dans son processus d’harmonisation des cadres institutionnels et politiques de la REDD+ entre les quatre Etats concernés par le projet.
COMPOSANTES ET ACTIVITES DU PROJET
 
Le projet s’inscrit entièrement dans la composante « Contrôle écologique et socio-économique et données de référence » du FFBC. Les interventions sont structurées autour des Axes Thématiques et des activités suivantes :
 
Axe 1 : Réforme des politiques, institutions et stratégies (pour intégrer la REDD+)
  • évaluer les mécanismes de gouvernance en matière de gestion des ressources forestières en vue de proposer des améliorations dans la perspective REDD+ ;
  • élaborer la stratégie d’implication des peuples autochtones et des femmes ;
  • analyser et formuler de manière participative des propositions d’amendements des législations et politiques forestières et environnementales existantes ;
  • faciliter la participation des acteurs clefs à l’élaboration des stratégies nationales de REDD+ ;
  • réaliser une étude des mécanismes de partage des bénéfices existants en vue d’évaluer les gaps dans la perspective des mécanismes REDD+ ;
  • mener une réflexion participative sur les amendements à proposer aux mécanismes existants de partage équitable des bénéfices pour chaque pays.
Axe 2 : Renforcement de la participation des Acteurs (Etat et populations à la base)
  • appuyer la mise en place et l’opérationnalisation des comités techniques nationaux REDD+ ;
  • faciliter la mise en place du Comité technique ou équivalent sous régional REDD+ ;
  • appuyer la mise en place et l’animation des plates-formes de dialogue multi-acteurs aux niveaux local, national et régional;
  • réaliser la formation/sensibilisation/consultation des communautés et autres parties prenantes (élus, élites, décideurs, secteur privé) sur la REDD+ et ses modalités ;
  • appuyer le lobbying et le plaidoyer pour la prise en compte des différents groupes d’acteurs, des populations marginalisées et pour l’accès des populations à leurs droits.
Axe 3 : Activités pilotes
  • faire des études socioéconomiques en vue de comprendre les impacts potentiels de la REDD+ sur les conditions de vie des populations dépendantes ;
  • identifier et analyser les facteurs de déforestation et de dégradation des forêts en vue de proposer des éléments pour la mise en place d’un système de suivi participatif de la déforestation dans les 2 paysages concernés ;
  • renforcer les connaissances sur les marchés de carbone et les capacités en négociation ;
  • apporter un appui technique à l’identification et à la mise en oeuvre des initiatives pilotes en relation avec la REDD+ dans les paysages TRIDOM et TNS ;
  • collecter et disséminer les leçons apprises des expériences pilotes.
  • Axe 4 : Harmonisation des politiques et mécanismes sous régionaux REDD+
  • appuyer le processus d’actualisation du plan de convergence en vue de la perspective REDD+ ;
  • appuyer la COMIFAC dans l’élaboration de la stratégie et/ou directives sous-régionales REDD+.
 
LES BÉNÉFICIAIRES DU PROJET
 
Le projet se focalisant principalement sur le renforcement de la participation des populations riveraines des deux paysages transfrontaliers ciblés (TRIDOM et TNS) et des groupes marginalisés dans le processus de préparation des pays du Bassin Congo au mécanisme REDD+, les principaux bénéficiaires sont les suivants :
 
Bénéficiaires Directs :
  • les populations locales et autochtones des deux paysages,
  • les acteurs des deux paysages transfrontaliers TNS et TRIDOM,
  • les Etats à travers les services gouvernementaux chargés de l’élaboration et de la mise en oeuvre du mécanisme REDD+.
Bénéficiaires Indirects :
  • les populations des 4 pays concernés,
  • les organisations de la société civile et le secteur privé,
  • les acteurs locaux susceptibles de bénéficier des facilités offertes par les mécanismes REDD+ mis en place dans les quatre Etats.


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale