Conférence de presse sur le Forum National des Forêts du Cameroun

24 March 2010 | Fact sheet

La salle de réunion de l’UICN -Union Internationale pour la Conservation de la Nature- a abrité, vendredi 19 mars 2010, de 10H à 11H45, la conférence de presse sur le Forum National des Forêts du Cameroun dont le thème est : « 15 ans de réforme forestière : bilan, évolution et perspectives  ».

La dite conférence intégralement retransmise en direct sur les ondes de la 107.7 FM-Radio Environnement, a regroupé un nombre significatif de médias publics, organismes nationaux et internationaux œuvrant dans le domaine forestier, les représentants des élus du peuple ainsi que ceux des organisations de la société civile. L’occasion a ainsi été offerte, au président du 3e Forum National sur les Forêts du Cameroun, d’éclairer l’opinion publique, nationale et internationale sur les enjeux et les objectifs majeurs du forum qui se tiendra du 29 au 30 mars 2010, au palais des congrès de Yaoundé.

Le chef  du Programme- Cameroun de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature , le Dr Léonard USONGO,  dans une intervention brève, a tenu à remercier les uns et les autres d’avoir répondu favorablement à l’invitation du jour.

Dans son exposé liminaire, , l’honorable  Louis Roger ESSOLA ETOA, président du Forum National sur les Forêts du Cameroun, a exprimé sa pleine satisfaction de   la présence et la participation active des médias : c’est pour lui  le témoignage de l’intérêt accordé par le public camerounais, au forum à venir. Dans une allocution d’une quinzaine de minutes, il a fait l’historique du forum rendu à sa troisième édition, présenté sommairement les différents acteurs, et surtout les objectifs principaux de ce Forum qui s’articulent autour de six points :

  • Connaître davantage les acteurs impliqués dans le secteur forestier camerounais.
  • Donner la parole à la société civile pour qu’elle s’exprime sur l’état de la gestion des     ressources forestières au Cameroun.
  • Ecouter la perception des différents acteurs du secteur forestier ;
  • Recueillir les préoccupations des différents acteurs du secteur forestier
  • Clarifier le rôle de différentes parties prenantes dans la mise en œuvre du PSFE
  • Evaluer le niveau de mise en œuvre des recommandations émises lors du deuxième forum national de décembre 2002 et du chapitre national du plan de convergence de la COMIFAC.

Les thèmes  qui seront développer au cours du Forum sont :

  • Gouvernance forestière
  • Exploitation durable des ressources naturelles
  • Activités génératrices de revenus et lutte contre la pauvreté en zone forestière
  • Activités de transformation des produits forestiers
  • Contribution des organisation de la société civile au processus de révision de la loi forestière.
  • Des éléments d’information additionels feront également partie du menu, notamment
  • Présentation de mise en œuvre du niveau de mise en œuvre des recommandationd du 2e forum national
  • Présentation de la mise en  œuvre du chapitre national du plan de convergence de la COMIFAC
  • Proposition par le Président d’un atelier sur le mode d’organisation et de fonctionnement du forum y compris le processus d’élection du président du Forum et inscription des participants intéressés.

Les préoccupations de l’assistance, aussi intéressantes les unes que les autres, ont été étayées par l’honorable Louis Roger ESSOLA ETOA, notamment celle relative  au niveau d’implication de l’administration camerounaise dans l’organisation de ce Forum. Ainsi, il ressort des différents échanges que le prochain Forum est une plate forme de dialogue multi-acteur qui regroupera non seulement les partenaires au développement, les organisations de la société civile, les communautés locales, le secteur privé, mais aussi l’administration (MINFOF, MINEP, MINTOUR, MINDEF, MINSANTE, etc.) et même la Présidence de la République qui sera représentée à ces assises.

Enfin, la journée du 31 mars 2010 sera réservée pour une opération de reboisement dans une localité de la ville de Yaoundé.

Après trois  séries de questions- réponses,  le président du forum, accompagné de l’honorable Gervais BANGAOUI BATADJOMO, vice président du REPAR (Réseau des Parlementaires pour la Gestion Durable des Ressources Naturelles) se sont retirés de l’assemblée, non sans intervenir, en direct  au journal parlé de 12H, sur les ondes de Radio Environnement.


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale