La mer d’Alboran est la partie la plus à l’Ouest de la mer Méditerranée. Située au centre de la region géologique de l’Arc de Gibraltar, la mer d’Alboran est un espace maritime unique : porte d’entrée de la méditerranée, elle est le point de contact entre l’Afrique et l’Europe.

La mer d’Alboran est considérée comme une zone de grande importance, aux niveaux tant géopolitique, stratégique et scientifique. De plus, au regard de la richesse de son écosystème, elle est un moteur dynamique pour la biodiversité de la mer méditerranée.
C’est pour ces raisons que la mer d’Alboran est une zone qui mérite une protection et une gestion efficacies. Le devoir de sa conservation repose sur les personnes vivant sur les côtes qui l’entourent; ces dernières forment une enclave très importante en matière écologique, démographique et économique, qui est à la base de leur développement.

L’Algérie, l’Espagne et le Maroc ont commencé, en collaboration avec l’UICN, à travailler pour la protection de la mer d’Alboran, marquant un nouveau progrès dans la coopération transnationale méditerranéenne. En 2007, les trois pays étaient représentés au premier Meeting International pour la Conservation et le Développement Durable de la Mer d’Alboran, accueilli par la ville de Malaga (Espagne) du 28 au 30 Novembre 2007. La réunion, dont les participants relevaient aussi bien d’institutions de recherche que d’universités, de gouvernements que d’ONG, était organisée conjointement par l’UICN et l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH). On a pu compter également sur le soutien du Département de l’Environnement et de l’Aménagement du Territoire du Conseil Régional de Malaga et de l’Agence de Développement pour l’Est du Maroc.

Si cette réunion a permis d’identifier les problèmes et les solutions au niveau régional, elle a aussi permis l’évaluation des priorités destinées à améliorer la gestion et la gouvernance de la région d’Alboran.
De plus, un processus d’échange d’informations a été mis en place pour tous les acteurs et parties prenantes de la région. Dans l’ensemble, la réunion a permis de poser les bases d’une stratégie spécifique et de créer les conditions nécessaires à la création d’une future gestion commune pour la mer d’Alboran. Depuis lors, de nombreux progrès ont été faits grâce à la coordination dans le travail des différentes parties.

En avril 2009, le second Meeting International pour la Conservation et le Développement Durable de la Mer d’Alboran a eu lieu à Oujda, Maroc. Celui-ci a réuni plus de 100 experts et représentants de différentes institutions et ONG d’Espagne, du Maroc et d’Algérie, et a vu la naissance d’un Plan d’Action dédié à la région d’Alboran basé sur le document suivant : «Déclaration de Oujda pour la Conservation et le Développement Durable de la Mer d’Alboran »

Cette seconde réunion a permis de renforcer le procédé d’échange d’informations entre les acteurs de cette région, d’examiner plus en détails les problèmes et solutions au niveau régional, et enfin d’identifier les priorités pour améliorer la gestion et la gouvernance de la région d’Alboran.
Ces éléments serviront de base à la prochaine phase du projet, qui comporte l’organisation de nombreuses activités dans les prochaines années.